D'un serpent escaladant une échelle en s'enroulant autour de ses barreaux à un humanoïde courant et sautant comme un spécialiste du parkour (chez Boston Dynamics), les capacités des robot...

D'un serpent escaladant une échelle en s'enroulant autour de ses barreaux à un humanoïde courant et sautant comme un spécialiste du parkour (chez Boston Dynamics), les capacités des robots progressent tous les mois. Et les nouveaux modèles défilent. Pour documenter cette invasion, l'Institut des Ingénieurs Électriciens et Électroniciens (IEEE) vient de mettre en ligne une encyclopédie robotique aussi hétéroclite qu'exhaustive. Cette association regroupant 400 000 membres dans le monde classe et note ainsi 200 robots d'une variété hallucinante sur robots.ieee.org. Danseurs, bébés, humanoïdes, ouvriers, stewards, machine à câlins, cosmonaute... Chaque fiche d'identité permet au visiteur de noter le look des sujets répertoriés (de terrifiant à mignon) et de préciser s'il serait prêt à l'acquérir. Ces votes aboutissent à un classement général dont les pires élèves relèvent de la catégorie... humanoïdes.