Cinq ans après sa sortie, Pokémon GO ne squatte plus la une des médias. Mais malgré le Covid, il ronronne encore comme une machine à cash providentielle pour Niantic Labs et Nintendo, son éditeur. Ses adeptes y auraient en effet dépensé 840 mi...

Cinq ans après sa sortie, Pokémon GO ne squatte plus la une des médias. Mais malgré le Covid, il ronronne encore comme une machine à cash providentielle pour Niantic Labs et Nintendo, son éditeur. Ses adeptes y auraient en effet dépensé 840 millions d'euros l'an dernier. Peinant à conquérir les smartphones depuis lors ( Mario Kart Tour et Super Mario Run ne décollent pas), Nintendo capitalise sur ce succès pour tenter de redresser le cap des applis. La société codéveloppe avec Niantic Tokyo Studio une version en réalité augmentée (AR) de Pikmin. Ce nouveau volet du jeu de stratégie peuplé de gnomes végétaux n'a pas dévoilé de gameplay précis. Le studio précise toutefois qu'il "encouragera la marche à pied en la rendant plus agréable via diverses activités". Après les récentes voitures télécommandées de Mario Kart Live Home Circuit, le projet attendu sur iOS et Android confirme en tout cas l'engouement de Big N pour la réalité augmentée. Mais Pikmin AR devra bien bosser. Les adaptations de grosses franchises comme Minecraft, Ghostbusters, The Walking Dead et plus récemment The Witcher: Monster Slayer en AR sur smartphone n'ont pas déchaîné les foules ces dernières années.