Abdel Fattah al-Sissi a pris le pouvoir en Égypte en 2013 à la faveur d'un coup d'État militaire. Depuis lors, le régime du Caire a pris un tour autoritaire et tyrannique sans précédent: tortures, disparitions, séquestrations... En partant du meurtre en 2016 de Giulio Regeni, chercheur italien de Cambridge torturé par les services égyptiens, remontant aux espoirs fous que le printemps 2011 avait fait naître depui...

Abdel Fattah al-Sissi a pris le pouvoir en Égypte en 2013 à la faveur d'un coup d'État militaire. Depuis lors, le régime du Caire a pris un tour autoritaire et tyrannique sans précédent: tortures, disparitions, séquestrations... En partant du meurtre en 2016 de Giulio Regeni, chercheur italien de Cambridge torturé par les services égyptiens, remontant aux espoirs fous que le printemps 2011 avait fait naître depuis la place Tahrir, ce documentaire rigoureux, sans artifices mais aux arguments bien étayés, décrit la présidence arbitraire d'un al-Sissi que ses partenaires européens et américains maintiennent au pouvoir envers et contre tout. La démonstration est minutieuse: on y observe comment les concurrents putatifs ou déclarés d'al-Sissi ont tous été poussés vers la sortie par de très opportunes enquêtes de police, des assignations à résidence ou des machinations plus ou moins discrètes; les manigances politiques dont le népotisme ou les promesses les plus folles adressées aux populations pauvres ne sont que les aspects les plus bénins; les enlèvements, la répression, la censure, la torture -60 000 personnes ont été arrêtées et plus de 15 000 civils ont subi des procès militaires, dont 150 enfants, et au moins 323 personnes sont mortes en détention depuis 2013. L'Égypte est un pays dont la situation de guerre civile est mise sous l'étouffoir par un pouvoir jaloux de ses prérogatives et qui bénéficie de la prédisposition des États occidentaux, et notamment de l'Europe, à regarder ailleurs plutôt que de tancer ce partenaire qu'ils jugent incontournable. Journalistes en poste au Caire, conseillers sécurité du président Barack Obama, militants des Droits de l'Homme égyptiens, Lina Atallah, journaliste au quotidien indépendant Mada Masr, victime de censure d'État depuis 2017, famille de Giulio Regeni... Ils sont nombreux à défiler devant la caméra pour témoigner de l'insulte à la démocratie que représente ce triste sire, dans ce documentaire justicier qui vous fera reconsidérer vos prochaines destinations de vacances.