Elle n'a pas tenu parole et s'est éclipsée au profit de l'Ultra Haute Définition. Au cinéma et dans les salons, la 3D ne soulève plus les passions. Nintendo, un de ses fervents défenseurs, semblait lui-même avoir tourné la page en sortant il y a plus d'un an une version 2D de sa 3DS. A la surprise générale, le père du jeu vidéo nomade moderne revient pourtant ce mois-ci sur le terrain du relief en brandissant une version boostée de sa dernière génération de console portable. Déclinée en deux formats -New 3DS et New 3DS XL-, cette dernière promet désormais une 3D sans lunettes, enfin au point après quatre ans d'errements.
...

Elle n'a pas tenu parole et s'est éclipsée au profit de l'Ultra Haute Définition. Au cinéma et dans les salons, la 3D ne soulève plus les passions. Nintendo, un de ses fervents défenseurs, semblait lui-même avoir tourné la page en sortant il y a plus d'un an une version 2D de sa 3DS. A la surprise générale, le père du jeu vidéo nomade moderne revient pourtant ce mois-ci sur le terrain du relief en brandissant une version boostée de sa dernière génération de console portable. Déclinée en deux formats -New 3DS et New 3DS XL-, cette dernière promet désormais une 3D sans lunettes, enfin au point après quatre ans d'errements. Couper la troisième dimension sur l'écran supérieur des précédentes 3DS était devenu une triste habitude pour la plupart des gamers. A moins d'être un champion de l'immobilisme, impossible en effet de ne pas voir l'image se flouter au moindre mouvement horizontal de la console (qu'il fallait tenir stoïquement en mains). Le duo de nouvelles consoles, qui se démarquent par un écran supérieur de 9,8 et 12,4 cm de diagonale (pour la New 3DS XL), résolvent enfin ce problème en s'équipant d'un capteur détectant la distance et l'angle du visage qui se tient face à lui pour ajuster son auto-stéréoscopie en temps réel. Le tour de passe-passe, qui fonctionne dans le noir, ne souffre d'aucun problème même lorsque l'action s'emballe sur un Mario Kart 7. Dommage toutefois que l'expérience reste solitaire, aucun spectateur supplémentaire ne pourra ainsi regarder une partie en cours. Du reste, de New Super Mario Bros. 2 à Resident Evil: Revelations, on se réjouit de découvrir des titres (enfin) pensés pour un affichage 3D. D'autant que l'effet de relief (ou plutôt de profondeur) ne fatigue pas et que, au bout d'une heure de jeu, on finit paradoxalement par l'oublier. Autre lacune des trois précédentes 3DS: l'absence d'un deuxième stick, vital pour des first person shooter, est ici comblée. Nintendo a ainsi ajouté le "c-stick" sur le côté droit de sa portable. Malgré sa petitesse, ce micro-joystick fonctionne parfaitement. Ajuster, en jouant, l'angle de vue de la caméra aide sur un titre comme Zelda Ocarina of Time 3D. Une solution nettement plus agréable que le "Pad Circulaire Pro", accessoire protubérant se greffant sur le flanc droit de la console. Bénéficiant d'une prise en mains améliorée via deux gâchettes supplémentaires (ce qui porte leur nombre à quatre, comme sur la manette de la PlayStation), les New 3DS et New 3DS XLplacent également leur potentiomètre sonore plus intelligemment. Une ergonomie générale mieux rodée donc, excepté pour le très mauvais emplacement du lecteur de cartes Micro SD (utile pour transférer ses anciens jeux sur la nouvelle console), caché derrière une trappe vissée. Du reste, sous la coque, la batterie augmente sa durée de vie d'une demi-heure, soit 3 h 30 tous les paramètres à fond. L'ajout de processeurs plus véloces réduit enfin le temps de chargement des jeux. De quoi également lancer un catalogue de titres new 3DS exclusifs qui seront inaugurés par Xenoblade Chronicles 3D en avril prochain... INFOS: NEW NINTENDO 3DS À 179 EUROS ET NEW NINTENDO 3DS XL À 199 EUROS (PRIX CONSTATÉ EN MAGASINS) / WWW.NINTENDO.BE MICHI-HIRO TAMAÏ