Chose promise, chose due: il n'a pas fallu très longtemps pour retrouver le premier US Marshall afro-américain. À peine quatre mois après avoir fait connaissance avec l'homme, le voilà déjà de retour. Dans ce nouvel opus, plus violent et macabre que le premier, River Bass est à la poursuit...

Chose promise, chose due: il n'a pas fallu très longtemps pour retrouver le premier US Marshall afro-américain. À peine quatre mois après avoir fait connaissance avec l'homme, le voilà déjà de retour. Dans ce nouvel opus, plus violent et macabre que le premier, River Bass est à la poursuite de Timothy Brown, tueur de femmes célibataires et enceintes, qui récupère les nourrissons pour séduire ses victimes suivantes. Malheureusement pour lui, il va tomber sur une famille de colons hollandais spécialisés dans le meurtre des voyageurs qui font halte dans leur ferme. Le Marshall l'apprend en prison où il vient d'être mis au frais suite à une bagarre avec un chasseur de primes engagé par la famille d'une de ses précédentes victimes. La brochette d'auteurs de la série, issue de la "Balkan connection", s'est inspirée des westerns spaghetti de série Z. Le dessin fait penser à du Corben et lorgne également du côté de Mac Coy, série parue chez Dargaud dans les années 70 et tombée depuis dans l'oubli. Toujours bien soignés, les personnages secondaires sont ici particulièrement à l'ouest -voire complètement cons-, ce qui est assez jouissif. Bass révèle, quant à lui, ses démons intérieurs, le rendant un peu plus mystérieux. Attention toutefois à ce que le rythme de parution ne nuise pas trop au dessin de ce qui, jusqu'ici, s'affirme commme un western bien fichu.