"Not Waving, But Drowning"

En 2017, le Londonien Loyle Carner sortait un premier album, Yesterday's Gone, qui n'était pas loin de redéfinir la manière dont un artiste hip-hop pouvait se livrer...

En 2017, le Londonien Loyle Carner sortait un premier album, Yesterday's Gone, qui n'était pas loin de redéfinir la manière dont un artiste hip-hop pouvait se livrer en musique. Les rappeurs ont toujours raconté leur vie, de manière parfois très intime. Avec Loyle Carner, la confession se fait toutefois avec un mélange de bienveillance et de sincérité inédites, sur des productions hip-hop jazzy sans esbroufe. C'est encore le cas sur ce second album. Sa famille (sa mère présente au début et à la fin du disque), ses amours, sa passion pour la cuisine ( Ottolenghi, Carluccio), le foot (un extrait de la dernière Coupe du monde), mais aussi ses tourments ( Krispy): Loyle Carner dit tout, sans jamais tomber dans l'impudeur. Votre nouveau meilleur ami.