Chercher le beau pour chasser le laid. Depuis un sinistre 7 janvier 2015, Catherine Meurisse, caricaturiste chez Charlie Hebdo, a fait de ce mantra sa ligne de conduite, et le coeur de ses bandes dessinées. On se souvient ainsi de l'extraordinaire La Légèreté, en 2016, qui décrivait le lent processus qui a pu la ramener des limbes à la lumière, elle qui avait perdu en même temps que huit collègues et amis " la mémoire, les émotions et le dessin". L'art comme thérapie, la beauté comme réflexe sécuritaire; il ne lui manquait que la nature, ...