L'immersion suscitée par la réalité virtuelle ferait-elle perdre tout bon sens aux patrons de la tech? Après des high five en VR de Mark Zuckerberg dans une vraie rue de Puerto Rico ravagée par l'ouragan Maria...

L'immersion suscitée par la réalité virtuelle ferait-elle perdre tout bon sens aux patrons de la tech? Après des high five en VR de Mark Zuckerberg dans une vraie rue de Puerto Rico ravagée par l'ouragan Maria (il y a trois ans), HTC semble le confirmer aujourd'hui. Le constructeur des casques Vive balançait en effet des virus du Covid-19 à la tête des participants d'une conférence organisée le 19 mars dernier. L'événement baptisé Virtual Vive Ecosystem Conference voyait ainsi Alvin Graylin (le président de HTC Chine) justifier son geste " pour comprendre et apprécier le virus". Ce dernier a ensuite enjoint les participants à se prendre en selfie avec le coronavirus sans oublier " votre matériel de protection". Ignorant les décès de la pandémie, Graylin se bornait à souligner " des événements annulés, des gens travaillant chez eux et des écoles fermées" pour ensuite fermer cette parenthèse. Une erreur de communication monumentale illustrant que les temps de crise révèlent le meilleur ( lire ci-dessous) comme le pire dans la tech.