Vous reprendrez bien un peu de cosmos? Tradition annuelle oblige, Arte poursuit son exploration spatiale au-delà de l'anniversaire du premier alunissage et s'aventure dans l'immensité le temps d'une soirée spéciale. En ouverture, une série assez inégale, L'Odyssée interstellaire (de Vincent Amouroux et Alex Barry), documentaire d'anticipation qui glorifie la quête d'une trace de vie sur une planète imaginaire, Bellérophon. Son culte de la technologie, du progrès et de l'exploitation par l'homme noie les témoignages scientifiques sur l'état de nos connaissances dans une ode lyrique peu digeste. Plus intéressante est la suite. À 22h40, Au-delà de Pluton revient sur l'épopée de la sonde New Horizons, laquelle, quatre ans après son départ de la Terre, s'aventure depuis janvier 2019 au-delà de la dernière balise de notre système solaire pour aller glaner des informations cruciales sur les comètes et la formation des planètes. Au bout de la nuit, à 23h35, Dernier voyage vers Saturne (de Terri Randall) rédige l'émouvant carnet de route de la sonde Cassini, nous envoyant de Saturne et de son satellite Titan des clichés et des données exceptionnels. Bien que scolaires et dans les clous, ces deux derniers documentaires révèlent la puissance évocatrice des images venues de l'espace et tout ce que notre petite humanité a encore à apprendre sur notre hôte stellaire.

Soirée documentaire.

7