Pour la première fois depuis son lancement en Belgique francophone, la Fête de la musique ne pourra pas avoir lieu. Ici aussi, le coronavirus aura eu raison d'une tradition bien ancrée. Programmée autour du premier jour de l'été, juste avant le...

Pour la première fois depuis son lancement en Belgique francophone, la Fête de la musique ne pourra pas avoir lieu. Ici aussi, le coronavirus aura eu raison d'une tradition bien ancrée. Programmée autour du premier jour de l'été, juste avant les grands rassemblements de juillet et août, la Fête de la musique servait souvent de premier tour de chauffe. Et de vitrine privilégiée pour les musiciens de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Le Conseil de la musique, qui coordonne l'événement, a d'ailleurs tenu à poser un geste fort, en s'engageant à prendre en charge 100% du montant des cachets des groupes programmés normalement ce week-end-là -une mesure qui touche "environ 800 artistes, membres des équipes encadrantes et techniciens". Elle a également lancé un appel aux radios pour mettre l'accent sur les productions musicales locales tout au long du week-end -sur la RTBF, La Première, Pure et Jam ont même promis une programmation 100% belge, samedi et dimanche. Enfin, le dimanche 21 juin, à 13 h, le Conseil de la musique donne rendez-vous sur le site de la Fête de la musique: pas de live streaming prévu au programme, mais bien le lancement d'une campagne de soutien à un secteur musical qui en a bien besoin.