L'expression est certes galvaudée, mais on peut néanmoins parler en la circonstance d'authentique événement. Etienne Daho et Jeanne Moreau recréant Jean Genet -lui chantant, elle déclamant-, c'est là une vibration toute singulière en effet, d'où Le Condamné à mort, sa première £uvre littéraire, ressort dans sa transperçante beauté. Ce texte, l'auteur, né il y a tout juste 100 ans...

L'expression est certes galvaudée, mais on peut néanmoins parler en la circonstance d'authentique événement. Etienne Daho et Jeanne Moreau recréant Jean Genet -lui chantant, elle déclamant-, c'est là une vibration toute singulière en effet, d'où Le Condamné à mort, sa première £uvre littéraire, ressort dans sa transperçante beauté. Ce texte, l'auteur, né il y a tout juste 100 ans, l'a composé en 1942, telle une ode fantasmée à Maurice Pilorge, assassin de 20 ans, en un étrange et fascinant ballet où les alexandrins entremêlent puissance du désir et angoisse de la mort. Un texte à la force intacte tant, pour reprendre la formule de Daho, Jean Genet "nous tend un miroir pour nous regarder. "Genet, Jeanne Moreau l'a bien connu -sa filmographie a d'ailleurs croisé l'auteur à 2 reprises, pour Mademoiselle de Tony Richardson, et Querelle de Fassbinder. Quant à Daho, la découverte de son £uvre l'a suffisamment marqué pour qu'il intègre, dès les années 90, Sur mon cou, un extrait du Condamné à mort, à son répertoire. L'idée se fait alors jour de reprendre l'intégrale du texte tel que sobrement mis en musique par Hélène Martin, la rencontre entre le chanteur et Jeanne Moreau servant de déclic à un album et à ce spectacle rare -de passage à Bruxelles, sur la scène de la salle Henry Le B£uf du Palais des Beaux-Arts, le 18 juin prochain, après avoir triomphé à l'Odéon, à Paris. Mieux qu'une mise en bouche, la Cinematek proposera, en prélude à cette soirée exceptionnelle, 2 mémorables compositions de Jeanne Moreau: Mademoiselle, drame suffocant que réalisait Richardson en 1966 sur un scénario de Genet, et Lumière, son premier film comme réalisatrice, tourné en 1976 celui-ci. Incontournable. l JEANNE MOREAU ET ETIENNE DAHO, LE CONDAMNÉ À MORT, DE JEAN GENET, UN ALBUM NAÏVE. LE CONDAMNÉ À MORT, DE JEAN GENET, AVEC ETIENNE DAHO ET JEANNE MOREAU, MUSIQUE D'HÉLÈNE MARTIN, BOZAR, BRUXELLES, LE 18/06. MADEMOISELLE, DE TONY RICHARDSON, ET LUMIÈRE, DE JEANNE MOREAU, CINEMATEK, BRUXELLES, LE 18/06. J.F. PL.