"Cartes postales"

L'élégance est une vertu en perte de vitesse, surtout lorsqu'elle harmonise un album réunissant trois directions musicales a ...

L'élégance est une vertu en perte de vitesse, surtout lorsqu'elle harmonise un album réunissant trois directions musicales a priori étanches: la chanson française, la pop anglophone et de voluptueuses orchestrations dignes de John Barry. Si Isolde surprend en revitalisant la langue française dans des titres idéaux qui font preuve d'ironie salvatrice comme de sentiment (Les Belles, Majorettes, Provocateur),elle bluffe vraiment dans Ouverture, Reine des plages ou la seconde partie de Cartes postales, moments instrumentaux qui tiennent à la fois d'une grandeur et d'une mélancolie totalement assumées.