On doit à Mel Brooks deux chefs-d'oeuvre absolus de la comédie: Les Producteurs et Frankenstein Junior. L'acteur Gene Wilder se déchaîne dans les deux. Ici, c'est dans le rôle de Victor Frankenstein, jeune sa...

On doit à Mel Brooks deux chefs-d'oeuvre absolus de la comédie: Les Producteurs et Frankenstein Junior. L'acteur Gene Wilder se déchaîne dans les deux. Ici, c'est dans le rôle de Victor Frankenstein, jeune savant épris d'expérimentations et qui rêve de créer la vie. On sait, depuis Mary Shelley et son roman gothique, qu'il utilisera l'électricité des éclairs pour animer un monstre fait de morceaux de cadavres... Dans la peau de la créature, Peter Boyle signe une performance certes moins impressionnante que celle de Boris Karloff dans le Frankenstein de James Whale, mais tout aussi mémorable par le biais du rire. Car on s'amuse, follement, au spectacle inspiré que nous offre Mel Brooks, en mode satirique mais jamais irrespectueux avec son très beau noir et blanc. On s'écroule particulièrement devant l'ouragan burlesque qu'est à lui seul Marty Feldman. L'humoriste anglais trop tôt disparu campe un Igor hallucinant de génie comique!