Une date dans l'Histoire du cinéma! Et un sacré bon film! Easy Rider aura marqué, à la fin des sixties, une rupture avec le vieil Hollywood, et annoncé la vague du cinéma indépendant que les années 70 allaient voir mo...

Une date dans l'Histoire du cinéma! Et un sacré bon film! Easy Rider aura marqué, à la fin des sixties, une rupture avec le vieil Hollywood, et annoncé la vague du cinéma indépendant que les années 70 allaient voir monter irrésistiblement. Emblématique de la contre-culture (pas seulement hippie), ce road movie habité, inspiré, est l'oeuvre d'un jeune comédien passé à la réalisation. Dennis Hopper avait 32 ans. Il avait été le partenaire de James Dean dans La Fureur de vivre avant d'oser faire ses propres films. Il incarne dans Easy Rider un motard qui prend la route de Los Angeles vers La Nouvelle-Orléans avec un pote lui aussi biker, incarné par Peter Fonda. La vente d'une grande quantité de drogue a financé leur expédition vers un carnaval où ils projettent de s'éclater. Mais les choses prendront un tour imprévu, dans un film où joue aussi un autre jeune loup, Jack Nicholson. À voir et à revoir, une oeuvre électrisante, mythique, portée par le Born to Be Wild du groupe Steppenwolf.