Après le piano l'an dernier, c'est la batterie qui sera à l'honneur du prochain Marni Jazz Festival. Mais plus encore que l'instrument fétiche, c'est la programmation qui intrigue. Pour sa 14e édition, du 7 au 16 septembre, ...

Après le piano l'an dernier, c'est la batterie qui sera à l'honneur du prochain Marni Jazz Festival. Mais plus encore que l'instrument fétiche, c'est la programmation qui intrigue. Pour sa 14e édition, du 7 au 16 septembre, l'événement ixellois va en effet proposer une série de "premières" qui devraient valoir le déplacement. Antoine Pierre par exemple: omniprésent, que ce soit via son projet perso Urbex ou sa participation à Taxiwars, il viendra présenter Nextape, formule plus électronique, qui sera pratiquée à cinq (batterie, voix, guitare, clavier, et saxo). Stéphane Galland viendra, lui, dévoiler The Mystery of Kem, avec le flûtiste indien Ravi Kulur, tandis que Rêve d'Elephant se mettra en mode percussion avec pas moins de trois batteurs. On peut encore citer l'incontournable Bruno Castellucci en quintet, Ivan Paduart et Quentin Dujardin entourés de Manu Katché, ou l'Ivoirien Paco Séry. Sans oublier Didier Laloy qui viendra présenter son nouveau CD, Belem & The Mekanics, enregistré avec Walter Hus, grand manitou des orgues mécaniques Decap. Costaud. Du 07 au 16/09, au Théâtre Marni, Bruxelles. L.H.