Art Public, jusqu'au 5 novembre, parcours en Ville Basse de Charleroi, guide du visiteur disponible dans les lieux culturels et à l'Espace Wallonie.
...

Art Public, jusqu'au 5 novembre, parcours en Ville Basse de Charleroi, guide du visiteur disponible dans les lieux culturels et à l'Espace Wallonie. Beaucoup d'encre a coulé à propos de Rive Gauche, le colossal centre commercial dont le chantier a éventré Charleroi pendant trois ans. Le shopping comme unique salut pour le centre-ville? L'idée fait grincer des dents mais des projets culturels d'envergure ont aussi vu le jour au coeur du pays noir, heureusement! Parmi ceux-ci, la 3e édition d'Art Public s'installe en ville cet automne, après Namur et Tournai. Quinze artistes et collectifs ont été invités à intégrer une oeuvre au coeur du tissu urbain de la Ville Basse, dans des lieux choisis en fonction de leur fréquentation ou de leur signification sociale. Révéler le sens de Charleroi, souligner son étonnante géographie et célébrer son redéploiement: une triple ambition qui rencontre le défi de s'adresser au grand public et de mélanger les jeunes talents avec des artistes confirmés. Parmi ces créateurs attentifs à la reconversion carolo figurent Patrick Corillon, Jérôme Considérant, le Collectif Void, Jacques Lizène et Aurélie William-Levaux: "On m'a dit que l'oeuvre que j'aurais à créer ne serait pas aussi pérenne que le Marsupilami du rond-point, raconte celle-ci. J'ai donc décidé d'engager un habitant de Charleroi pour exposer chaque jour une nouvelle idée sur de grands panneaux dans la galerie du Vecteur, comme si c'étaient des murs de tweets. L'exposition serait en mouvement permanent et l'argent du peuple retournerait au peuple; la boucle serait bouclée."A.D.