C'est l'histoire de David (Vincent Lacoste), jeune homme surfant à la surface de l'existence et retardant les échéances sans plus de conséquences. Jusqu'au jour où la disparition brutale de sa soeur vient rompre l'harmonie apparente, le contraignant à s'occuper de sa nièce Amanda (Isaure Multrier), sept ans. Comme Ce sentiment de l'été, son précédent opus, le troisième long métrage de Mikhaël Hers traite du deuil et d'une possible résilience, à quoi vient s'ajouter une violence contemporaine extrême. Matière sensible que le réalisateur pétrit avec doigté, pour signer un drame intimiste délicat et apaisé, habité par un émouvant duo d'acteurs. Casting et essais de la formidable Isaure Multrier en bonus.

De Mikhaël Hers. Avec Vincent Lacoste, Isaure Multrier, Stacy Martin. 1 h 42. Dist: Cinéart.

8