Dans la moiteur étouffante de l'été sudiste, des petites filles noires disparaissent les unes après les autres, dans l'indifférente torpeur des policiers blancs de Birmingham. En 1963, la ségrégation et le Ku Klux Klan règnent encore en maîtres, malgré les mouvements pour l'égalit...

Dans la moiteur étouffante de l'été sudiste, des petites filles noires disparaissent les unes après les autres, dans l'indifférente torpeur des policiers blancs de Birmingham. En 1963, la ségrégation et le Ku Klux Klan règnent encore en maîtres, malgré les mouvements pour l'égalité et les mesures prises enfin par les autorités fédérales, mais qu'ignore le gouverneur de l'Alabama, ancien État confédéré. Adela, femme de ménage en manque de travail, veuve et mère de trois enfants, se voit obligée d'accepter un boulot chez un détective blanc, Bug, ancien policier alcoolique et raciste, vivant avec chien et chat dans un capharnaüm indescriptible. Deux personnalités que tout oppose -l'une très religieuse et noire, l'autre blanc et ne croyant plus en rien- mais qui peu à peu vont former une équipe digne de Miss Marple et Poirot. Traducteurs de dialogues de séries américaines, Christian Niemiec et Ludovic Manchette signent un polar historique, dans un style direct, qui fait évidemment la part belle aux dialogues, mais parvient sans trop de descriptions à susciter des images chez le lecteur. Ce page-turner réaliste et stupéfiant combine intrigue solide et portrait social percutant. L'assassinat de JFK rôde en arrière-fond, et 60 ans plus tard, l'Amérique, profonde ou pas, est toujours esclave de ce sombre passé.