"C'est l'histoire d'un pays aussi beau que maudit. Un pays coincé dans les guerres depuis si longtemps que peu se souviennent de comment elles ont commencé et pourquoi..." C'est l'histoire d'un anéantissement, de fractures ouvertes et de pourrissement. Elle a frappé les rêves, les projets et les illusions...

"C'est l'histoire d'un pays aussi beau que maudit. Un pays coincé dans les guerres depuis si longtemps que peu se souviennent de comment elles ont commencé et pourquoi..." C'est l'histoire d'un anéantissement, de fractures ouvertes et de pourrissement. Elle a frappé les rêves, les projets et les illusions d'un pays devenu poudrière durant les années 70, après avoir connu bien des invasions, depuis Alexandre le Grand jusqu'à l'Empire britannique, avant une prometteuse stabilité dans la modernité. Cette minisérie en quatre épisodes retrace brillamment l'Histoire à coups d'archives abondantes, méconnues ou inédites, issues des quatre coins du monde, et de témoignages vibrants (politiques, historiens...). Ce premier volet raconte les années 60 et leur rêve progressiste, démocratique, rendu possible par la stabilité du régime du roi Mohammed Zaher Chah. Mais hors de Kaboul, capitale occidentalisée, les campagnes, majoritaires dans le pays et très religieuses, ne cueillent pas les fruits de cette modernisation. En pleine guerre froide, l'Afghanistan est soutenu par les États-Unis et l'URSS, et les secousses contestataires, dans le sillage de Mai 68, ont réveillé les rêves (émancipation des femmes, ouverture culturelle, arrivée des premiers touristes hippies), comme les fractures enfouies. Sur un tempo serré, pédagogique et peu sentencieux, le portrait en quatre temps de cette nation plurielle et de ses chaos montre sans cesse un visage surprenant.