Un éditeur belge (Casterman) très sage, qui n'avait alors aucune revue à sa disposition, et deux lignes éditoriales fortes érigées par son rédacteur en chef Jean-Paul...

Un éditeur belge (Casterman) très sage, qui n'avait alors aucune revue à sa disposition, et deux lignes éditoriales fortes érigées par son rédacteur en chef Jean-Paul Mougin (qui le restera tout au long de son existence) -l'affirmation du noir & blanc, et "l'irruption sauvage de la bande dessinée dans la littérature": (À suivre) invente dès 1978 une nouvelle bande dessinée vouée aux longs récits fictionnels qu'on n'appelait pas encore romans graphiques. Le mensuel accueillera en son sein les plus grands auteurs contemporains (Tardi, Pratt, Servais, Munoz, Schuiten...) et les séries les plus marquantes des années 80. La revue fera de Casterman un acteur incontournable de cette nouvelle bande dessinée. (À suivre) ne survivra pas aux années 90 et au déclin généralisé de la presse BD: le mensuel s'arrête à son 170e numéro.