Le caca, c'est sympa. Surtout depuis que la culture japonaise et "kawaii" s'en est emparé. L'adjectif désigne tout ce qui est mignon, et s'accompagne d'une esthétique qui a désormais envahi toute la pop culture, des jeux vidéo en passant par l'animation, le manga ou les réseaux sociaux: grands yeux, corps menus, couleurs flash et mignonnitude généralisée, et ce jusqu'aux entrailles. Car il n'y pas de "kawaii" sans "kakawaii", où même le répugnant devient mignon: qui n'a jamais posté un petit "poop" sur les réseaux sociaux, ce petit émoji souriant en forme de crotte, lui-même devenu la peluche classique des petits? Un retour au stade anal qui, en réalité, ne date pas d'aujourd'hui: l'un de ses précurseurs fêtera l'année prochaine son demi-siècle d'existence, et se voit pour la première fois édité en français aux pointues éditions Cornélius; bienvenue dans l'univers déjanté et très fécal du Docteur Toilette (1), qui fit le bonheur gêné des ados japonais dès 1970!
...