Le film de Jean Libon et Yves Hinant avait déjà gagné le Magritte du meilleur documentaire il y a trois semaines. La production avait suscité le courroux de Luc Hennart, le président du tribunal de première instance de Bruxelles, qui avait déclaré qu'Anne Gruwez y ressemblait à "un singe assis sur un orgue de barbarie". Il avait interdit à la magistrate de s'exprimer sur le film.

"C'est dingue!", a réagi au micro de la RTBF Mme Gruwez après être montée sur scène. La magistrate au franc-parler singulier n'aura cependant pas l'occasion de prolonger les festivités. "A partir de demain (samedi, NDLR) soir, je suis de service jusque lundi matin donc dans l'hypothèse où vous commettez un crime dimanche matin, c'est pour ma pomme", a-t-elle lancé au journaliste.

Par ailleurs, Le chef opérateur belge Benoît Debie a remporté vendredi le César de la meilleure photographie pour son travail sur "Les Frères Sisters" de Jacques Audiard.

Il s'agissait de la première nomination du directeur de la photographie liégeois aux César, ainsi que de sa première collaboration avec Jacques Audiard. Ce dernier a déjà glané à deux reprises le César du meilleur réalisateur et est à nouveau nommé dans cette catégorie vendredi.

Lire aussi: César: plusieurs talents belges honorés