Huit ans que Florian Henckel von Donnersmarck avait disparu des radars. Soit depuis l'époque où, répondant comme tant d'autres avant lui aux sirènes hollywoodiennes, il avait signé un The Tourist plutôt quelconque en dépit d'un générique alignant Angelina Jolie, Johnny Depp et Venise. Stellaire, sans aucun doute, mais insuffisant en tout état de cause pour soutenir la comparaison avec La Vie des autres, coup d'essai et coup de maître qui l'avait révélé à la planète cinéma en 2006. En conséquence de quoi le film allait se fracasser dans les grandes largeurs.
...