On ne présente plus Greta Thunberg, militante environnementale dont le combat a bénéficié d'une couverture médiatique considérable. Exposition qui pose d'emblée ...

On ne présente plus Greta Thunberg, militante environnementale dont le combat a bénéficié d'une couverture médiatique considérable. Exposition qui pose d'emblée les limites de I Am Greta, le documentaire que lui consacre aujourd'hui Nathan Grossman (coauteur auparavant d'un film sur une autre icône suédoise, Zlatan Ibrahimovic, et se bornant pour l'essentiel à retracer son parcours à compter de la grève pour le climat qu'elle avait menée devant le parlement suédois. Rien ou si peu qui n'ait déjà été vu et revu dans ce qui ressemble à un portrait officiel monté sans plus d'inspiration que de point de vue. La jeune activiste du climat méritait mieux que ce documentaire hagiographique à l'intérêt strictement didactique.