Super-héros au cinéma: où sont les femmes?

La couverture du tome 1 d'A-Force, sur une équipe de super-héroïnes. Un jour sur nos écrans? © Marvel Comics
Bastien Mertens Stagiaire

Les films de super-héros n’ont jamais été aussi populaires. Mais les femmes n’y sont toujours que des seconds couteaux ou des intérêts amoureux. Plus pour longtemps.

Marvel (Spiderman, Avengers, X-Men…) sortira Captain Marvel le 2 Novembre 2018, tandis que DC Comics (Batman, Superman, Green Lantern…) a prévu Wonder Woman pour 2017. Deux films de super-héros avec un héros féminin. Les deux géants américains du comics se sont bien rendu compte que les temps ont changé. Fini l’époque où les super-héros n’intéressaient que les geeks. Maintenant ils sont partout: bande dessinée évidemment mais aussi cinéma, télévision ou jeux vidéo. Ils plaisent désormais aux adultes comme aux enfants, aux hommes comme aux femmes

Dans l’univers des comics, même si ce n’est pas encore parfait, on trouve des héros de tous les sexes, âges et origines. Au cinéma par contre, le rôle principal est très majoritairement tenu par un ou des homme(s) blanc(s). C’est X-Men, en 2000, qui relança la mode des super-héros au grand écran. En presque 15 ans, plus de 50 films de super-héros, adaptés de comics américains, sont sortis. Et sur cette cinquantaine, seuls 2 films avaient une femme pour héros principal.

C’est DC Comics qui s’est lancé le premier avec Catwoman, interprétée par Halle Berry. Le film s’éloigne des comics et réinvente totalement l’histoire de la voleuse, rivale de Batman. Le film a rapporté moins qu’il n’a couté et fut absolument détruit par la critique. Encore à ce jour, certains journalistes le considèrent comme un des pires films de tous les temps.

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

L’année suivante, Marvel sort Elektra, Un spin-off du film Daredevil, dans lequel Jennifer Garner joue le rôle-titre. L’histoire d’une tueuse-à-gage, revenue d’entre les morts, qui se retrouve obligée de sauver la vie d’une de ses proies. Un échec pour la presse mais aussi dans les salles.

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Depuis, plus rien! Dans les autres films du genre, les personnages féminins sont, au mieux des super-héroïnes dans une équipe menée par un homme ou, au pire, l’intérêt amoureux du héros voire carrément un faire-valoir.

Quand on demande les raisons de ce manque d’héroïnes aux principaux intéressés, les réponses varient. Kevin Feige, président des studios de cinéma Marvel, a déclaré en août (avant l’annonce du film Captain Marvel) au site américain Comic Book Ressource qu’il s’agissait d’une question de timing:

[…] je pense que tout se ramu0026#xE8;ne au timing , ce que j’ai toujours dit, et au fait d’u0026#xEA;tre capable de raconter une bonne histoire. […] J’espu0026#xE8;re qu’on [ru0026#xE9;alisera un film avec un hu0026#xE9;ros fu0026#xE9;minin] le plus vite possible. Mais nous sommes dans une position tru0026#xE8;s u0026#xE9;trange ou0026#xF9; nous nous occupons de plus de franchises que la plupart [des autres studios], ce qui est une tru0026#xE8;s tru0026#xE8;s bonne chose qu’on ne tient pas pour acquis, mais c’est quelque chose de difficile.

Par contre, Joss Whedon, réalisateur d’Avengers, a été beaucoup plus catégorique face au journaliste du site britannique Digital Spy, en visite sur le tournage d’Avengers: l’Ère d’Ultron (prévu en mai chez nous):

C’est un phu0026#xE9;nomu0026#xE8;ne dans l’industrie qu’on appelle u0022les gens stupidesu0022.Il y a un vu0026#xE9;ritable et insurmontable sexisme ru0026#xE9;calcitrant et une misogynie du0026#xE9;passu0026#xE9;e qui durent depuis longtemps. On entend u0022Oh, [les super-hu0026#xE9;rou0026#xEF;nes] ne fonctionnent pas u0026#xE0; cause de ces deux mauvais films qui ont u0026#xE9;tu0026#xE9; fait il y a 8 ans. Il y a toujours une bonne excuse.

Et Whedon sait de quoi il parle puisqu’avant les films Avengers (dont le personnage La Veuve Noire est ce qui se rapproche le plus d’une super-héroïne depuis des années, même si elle reste un personnage secondaire), il faisait partie des réalisateurs à avoir essayé de monter un film autour de Wonder Woman. Sans succès…

Avec Wonder Woman et Captain Marvel, l’avenir des super-héroïnes au cinéma semble bon, même si il reste beaucoup de travail. Reste à voir si ces films vont marcher et lancer une mode ou si nous sommes repartis pour une dizaine d’années de seconds rôles féminins. Quant au fait que tous les super-héros soient blancs, ça aussi c’est en voie de changement mais c’est une toute autre histoire…

Partner Content