Starfighter, le cercueil volant

12/04/13 à 16:18 - Mise à jour à 16:18

"Ce n'était jamais l'appareil..." Pourtant, quand près de 300 avions de chasse (sur... 916!) s'écrasent, causant une fois sur deux la mort de leur pilote, on peut difficilement parler de coïncidence.

Starfighter, le cercueil volant

© Privatbesitz Merkel/Lichtfilm GMBH

DOCUMENTAIRE DE KAI CHRISTIANSEN. ***
Ce mardi 16 avril à 22h45 sur Arte.

Le Starfighter, chasseur à réacteur tristement rebaptisé "faiseur de veuves", s'immisce dans la vie militaire allemande au milieu des années 50, quand la folie du nazisme est assez loin pour permettre à la RFA (République Fédérale Allemande) de rêver à une véritable flotte aérienne combattante. Avec l'arme atomique comme enjeu clé. Dans ce contexte, la firme américaine Lockhead parvient à convaincre les autorités teutonnes que le Starfighter, avion de chasse polyvalent, pourrait être le fer de lance de cette reconstruction. Sauf que, lors d'une première démonstration publique en grandes pompes, les quatre appareils font à l'unisson le grand plongeon de la mort... Un indice qui ne fera pas reculer l'armée allemande. Au détriment de ses pilotes qui, pour plus d'une centaine, y laisseront la vie. Le documentaire de Kai Christiansen retrace le combat des familles contre la firme Lockhead, coupable, selon elles, d'avoir livré sans vergogne des avions pour le moins bancals. Dans un style on ne peut plus classique (voix off, images d'archives, témoignages face caméra), le film nous plonge efficacement dans cet épisode aussi méconnu qu'édifiant.

En savoir plus sur:

Nos partenaires