Metropolis

18/11/11 à 18:16 - Mise à jour à 18:16

Ce coup-ci, le mag cher à Anja Höfer s'attache notamment à revisiter Jericho, la plus old-school des villes du monde, mais dont les trésors sont loin d'avoir été entièrement révélés au grand jour

Metropolis

© Jeju Loveland

Il est des jours où les futilités de la vie peuvent donner envie de consistance. Il est souvent temps, dans ces cas-là, de se rabattre sur un gros bouquin plein de pages, un magazine sans trop de pub ou sur Arte. Car la chaîne franco-allemande déçoit rarement, dans ce genre de moments. Par exemple avec Metropolis, prototype de l'émission artéenne qu'on peut dévorer en confiance, sans même devoir passer par la case menu. Ce coup-ci, le mag cher à Anja Höfer s'attache notamment à revisiter Jericho, la plus old-school des villes du monde, mais dont les trésors sont loin d'avoir été entièrement révélés au grand jour: 2% à peine de ses sites ont déjà fait l'objet de fouilles. Si le sujet sur Jericho risque de satisfaire les amateurs d'archéologie et que la plongée dans le parc "coquin" de Jeju, en Corée, pourra donner des idées aux plus frivoles, on attend beaucoup d'une thématique largement plus à la mode en ces temps de micro-notoriété: la sécurité des données personnelles sur Internet. Se laisser aller à déballer les tréfonds de sa vie privée sur les réseaux sociaux est devenu d'une banalité bouleversante, et de bien malveillants esprits sont à l'affut pour en profiter. Metropolis analysera si "le respect de la vie privée est encore possible"... Avant d'embrayer sur ce bon vieil iguane d'Iggy Pop, qu'on ne se lassera jamais d'apercevoir et d'écouter. Même à des heures pas possibles.

Guy Verstraeten

METROPOLIS, MAGAZINE PRÉSENTÉ PAR ANJA HÖFER.

Ce samedi 19 novembre à 23h55 sur Arte.

En savoir plus sur:

Nos partenaires