La Collection RTBF

30/03/12 à 17:05 - Mise à jour à 17:05

Fruit d'une collaboration entre La Deux et Canvas, cette Collection dédiée à l'art contemporain du plat pays se révèle passionnante.

LA COLLECTION RTBF, ÉMISSION PRÉSENTÉE PAR ERIC RUSSON.
Ce samedi 31 mars à 22h55 sur La Deux.

La Collection RTBF

© RTBF

Sur papier, en toute honnêteté, La Collection ne paye pas de mine. Pire, elle laisse présager un ennui peu ou prou mortel. Dossier de presse: "Pour nous, La Collection RTBF / De Canvascollectie n'est ni une chasse aux talents ni une compétition, même si, nécessaire ingrédient, il y a des prix. C'est une invitation à tous les artistes à participer à un projet dans lequel diverses formes d'art contemporain sont évaluées et valorisées par des professionnels, selon différents points de vue par le biais du dialogue." ZzzzzZzzzz, n'est-il pas?

Une fois mise en image, cette "ni chasse aux talent ni compétition" a pourtant une toute autre saveur, et une sacrée gueule. Elle a mis de la house et une animation qui va à du 100 à l'heure dans son générique. Et elle propose une rencontre avec des jeunes talents émergents et des "vieux talents oubliés" sur un mode jeune et branché, fun et bigarré. La caméra est nerveuse et baladeuse, le montage haché, l'habillage moderne... Un formidable écrin pour mettre en valeur l'art contemporain, puisque c'est de lui dont il s'agit ici.

La RTBF, Canvas et leurs partenaires (dont la télé germanophone) mettent sur pied la deuxième édition de cette grande manifestation plurimédias (elle connaît des prolongements radio et Web) depuis plusieurs semaines. Quelque 5300 artistes ont décidé d'y présenter leurs oeuvres, qui seront évaluées par des professionnels. Dirk Snauwaert, directeur du Wiels (où se sont opérées les présélections bruxelloises), dit d'ailleurs: "L'art contemporain a rejeté la tradition, donc aussi la distinction entre professionnel et amateur."

On en pensera ce qu'on voudra, mais on jettera quoi qu'il en soit un oeil à cette émission bien torchée qui parvient à rendre sexy auprès du grand public un sujet particulièrement aride.

Myriam Leroy

Nos partenaires