Emmy Awards: chapeau à Modern Family, déception pour Glee

31/08/10 à 11:32 - Mise à jour à 11:32

La série Mad Men a conservé sa couronne de meilleure série dramatique dimanche soir à Los Angeles, lors de la remise des Emmy Awards, les "Oscars" de la télé américaine, tandis que Modern Family a décroché celle de meilleure série comique, mettant fin au règne de 30 Rock.

Emmy Awards: chapeau à Modern Family, déception pour Glee

© EPA

Mad Men, brillant portrait d'une agence de publicité dans les années 60, diffusé sur la chaîne câblée AMC, reste installé au firmament du paysage audiovisuel américain, en remportant pour la troisième année consécutive le trophée très convoité de meilleure série dramatique, lors de la cérémonie des Emmy Awards.

La sitcom satirique Modern Family, qui joue avec les clichés en décrivant la vie quotidienne de trois familles américaines, a pour sa part mis fin au long règne de 30 Rock, en remportant le prix de la meilleure série comique. Diffusée par la chaîne ABC (Disney), Modern Family a terrassé l'autre grand favori, la série musicale Glee, qui a dû se contenter de deux prix: meilleure actrice de second rôle dans une comédie pour Jane Lynch et meilleur réalisateur de comédie pour Ryan Murphy.

Dans la catégorie meilleure actrice comique, Edie Falco, qui fut l'inoubliable Carmela Soprano dans Les Sopranos de la chaîne HBO, a été récompensée pour son rôle d'infirmière névrosée dans Nurse Jackie. "C'est la chose la plus ridicule qui soit arrivée dans l'histoire de cette cérémonie. Je ne suis pas drôle!", a ironisé l'actrice en reçevant son trophée.

Le titre de meilleure actrice dans une série dramatique est allé à Kyra Sedgwick (épouse de Kevin Bacon), qui interprète dans la série policière The Closer une chef de la brigade des homicides de la police de Los Angeles à l'intuition exceptionnelle. Côté masculin, c'est encore Bryan Cranston qui repart, pour la troisième année consécutive, avec l'Emmy du meilleur acteur dans une série dramatique, pour son incarnation d'un professeur de chimie sombrant dans la folie meurtrière, dans Breaking Bad.

L'acteur Jim Parsons a pour sa part été distingué comme meilleur acteur comique pour The Big Bang Theory, une série où la vie plan-plan de deux scientifiques est perturbée par l'arrivée d'une jeune femme qui veut leur faire découvrir la "vraie" vie.

Le trophée de la meilleure mini-série est allé à The Pacific (HBO), produit par Steven Spielberg et Tom Hanks, qui raconte l'engagement dans l'armée de jeunes Américains face aux Japonais après Pearl Harbor en 1941. Une autre fiction de HBO, Temple Grandin, qui retrace la vie d'une autiste devenue scientifique, a remporté cinq prix, dont celui de meilleur téléfilm. L'acteur Al Pacino a pour sa part été sacré meilleur acteur dans un téléfilm pour son brillant portrait du défenseur du droit à l'euthanasie Jack Kevorkian, surnommé Docteur la mort, dans You Don't Know Jack. Enfin, le trophée de la meilleure émission de télé-réalité est allé à Top Chef, dont la version française est diffusée par M6, illustrant le poids grandissant pris par les compétitions culinaires à la télévision américaine.

George Clooney récompensé... pour son engagement humanitaire

L'Académie des Arts et Sciences de la télévision a également récompensé l'acteur George Clooney, devenu célèbre grâce à la série Urgences, pour son action humanitaire. "Quand une catastrophe survient, tout le monde veut aider", a-t-il déclaré en reçevant le prix Bob Hope devant une salle debout. "Le plus difficile, c'est sept mois plus tard, cinq ans plus tard. Là, la plupart du temps nous sommes mauvais, c'est un fait", a-t-il ajouté. "Alors s'il y a des personnes assez intelligentes, dans cette salle ou chez elles devant leur écran, pour nous aider à trouver un moyen de maintenir l'attention sur ces situations déchirantes, ce serait formidable", a-t-il dit.

Focus.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires