[À la télé ce soir] Hissein Habré, une tragédie tchadienne

25/01/17 à 07:00 - Mise à jour à 20/01/17 à 13:49

Source: Focus Vif

Juin 2013. L'arrestation de Hissein Habré brise le tabou d'un épisode resté trop longtemps absent des livres d'histoire.

[À la télé ce soir] Hissein Habré, une tragédie tchadienne

© DR

Moteur d'une rébellion armée, l'homme, aux dépens de la vie de nombre d'opposants politiques, est auto-proclamé président de la République du Tchad à la suite d'un coup d'Etat. Nous sommes en 1982 et le cauchemar d'un peuple prend forme. Le régime s'appuie sur deux piliers. Un parti unique et une police politique exacerbée. L'impitoyable Direction de la documentation et de la sécurité (DDS), dans ses geôles, va littéralement massacrer quiconque ne marchera pas au pas. Sans autre forme de procès. À la chute du régime en 1990, on estimera à 40 000 le nombre de personnes disparues. Un règne de terreur exercé sous l'oeil impassible des États-Unis ou de la France, trop heureux de disposer d'un acolyte face à la plus qu'épineuse Libye. Le cinéaste tchadien Mahamat-Saleh Haroun, dans un devoir de reconnaissance évident, se fait l'écho des martyrs, meurtris dans leurs âmes et dans leurs chairs: "J'ai voulu les écouter et leur donner un visage, les porter vers la lumière, vers la fin d'un combat". À travers le rescapé Clément Abaïfouta, dévoué président de l'association des victimes, emblématique porte-voix des suppliciés, les témoignages bouleversent d'abord et hantent ensuite. Comment colmater ces vies brisées par tant d'inhumanité? Pourtant, même confrontés à un bourreau, on reste abasourdi par ces gens broyés par la plus révoltante des machines répressives. À aucun prix la haine ne montre son visage vindicatif. L'irrécusable soif de vengeance est étanchée par l'espoir d'un pardon, de la justice et de la compassion. Galvanisés que sont ces gens par l'espoir de célébrer la mémoire des disparus et d'enfin, en faire sereinement le deuil. Ce très beau documentaire, aussi poignant et ensorcelant que visuellement éclatant, en est la plus bouleversante des opportunités. Pour, demain, pouvoir "symboliquement inhumer le silence des morts et déterrer la parole des vivants".

DOCUMENTAIRE DE MAHAMAT-SALEH HAROUN. ****

Ce mercredi 25 janvier à 23h15 sur Arte.

Nos partenaires