À la télé ce lundi soir: The Americans - saison 1

23/09/13 à 07:00 - Mise à jour à 20/09/13 à 15:57

Source: Focus Vif

Si elle est un peu à la Fox ce que Club RTL est à TVI, la chaîne américaine FX a pris du galon et du coffre depuis une dizaine d'années. En diffusant dès 2002 des séries originales et marquantes, à commencer par l'incontournable The Shield. Nip/Tuck, Rescue Me ou, plus récemment, les excellentes Sons of Anarchy et Justified, ont encore démontré qu'entre HBO, Showtime ou AMC, FX a largement son mot à dire dans le paysage des séries américaines.

À la télé ce lundi soir: The Americans - saison 1

The Americans © DR

En lançant The Americans en janvier 2013, la chaîne a pris le pari de s'éloigner un peu de ses canons habituels, à savoir l'utilisation judicieuse des muscles et de la testostérone en télévision: la série d'espionnage imaginée par Joe Weisberg ne grossit le trait ni dans le sexe, ni dans la violence, se révélant probablement, avec Damages et l'éphémère Terriers, comme l'une des plus subtiles jamais proposées sur la petite soeur de la FOX. Parce qu'elle joue (bien) sur plusieurs tableaux. Tout en sobriété et en maîtrise.

The Americans nous plonge dans le quotidien de Philipp et Elizabeth Jennings, couple on ne peut plus normal en apparence. Sauf que sous leur couverture d'Américains et d'époux modèles, les Jennings sont des agents infiltrés du KGB, en charge de missions délicates et périlleuses dictées par Moscou. On est au début des années 80, l'anticommuniste farouche Ronald Reagan a la mainmise sur le pays et la Guerre Froide, cristallisée autour de l'armement nucléaire, s'est muée en guerre secrète et insidieuse. Installés à la périphérie de Washington avec leurs deux enfants, lesquels ignorent la véritable identité de leurs parents, les deux espions vont rapidement accueillir un encombrant voisin: Stan Beeman, affecté au service du contre-espionnage du FBI, pourrait se révéler aussi menaçant que riche en informations...

KGB vs FBI

S'inspirant de faits réels survenus en 2010, soit la découverte par le FBI d'une cellule dormante d'agents russes vivant aux Etats-Unis, Joe Weisberg a intelligemment déplacé son action au début des années 80. De quoi intégrer la fiction dans de véritables incidents historiques, notamment la tentative d'assassinat sur Reagan. Si les enjeux narratifs liés purement au contre-espionnage demeurent, par nature et par moments, un peu obscurs dans cette première saison, on s'attache rapidement à ces deux agents russes et à leur vraie-fausse histoire d'amour, relation hybride insatisfaisante et pourtant profonde. En pleine crise idéologique, Philipp tangue entre l'appel de la Mère patrie et le confort familial... Evitant la surenchère, The Americans ne manque de densité ni dans les rapports humains, ni dans l'intrigue ou l'action pure opposant le KGB et le FBI. On pourra peut-être reprocher à Joe Weisberg de ne pas se mouiller des masses sur le terrain purement idéologique -les espions russes se bornant généralement à parler vaguement de "la cause". Mais au final, la série s'élève au rang des productions les plus prometteuses du moment. Renouvelée par FX, The Americans reviendra sur les écrans pour une deuxième saison, dès janvier 2014.

  • SÉRIE FX CRÉÉE PAR JOE WEISBERG. AVEC MATTHEW RHYS, KERI RUSSELL, NOAH EMMERICH.
  • Dès ce lundi 23 septembre à 20h55 sur Be 1.

En savoir plus sur:

Nos partenaires