Rencontre avec Cheveu et Group Doueh, immanquables du Dour Festival

12/07/17 à 10:00 - Mise à jour à 09:59
Du LeVif Focus du 07/07/17

Avant de retourner Dour avec Group Doueh, les Français de Cheveu racontent leur incroyable et halluciné disque sahraoui. Attention sables mouvants.

Tourcoing. Une heure du matin. Les pirates berbères sont partis se coucher mais deux brutes nordiques prennent encore le temps de causer dans leur chambre d'hôtel. À la surprise générale, les Sahariens de Group Doueh et les "punks" français de Cheveu ont sorti en mars sur le label Born Bad l'un des albums les plus excitants de l'année. "On ne connaissait pas grand-chose à la musique africaine, avoue le guitariste Étienne Nicolas au moment de résumer la genèse de Dakhla Sahara Session. J'étais juste parti pendant un mois au Mali début 2000. J'avais enregistré des mecs dans la rue à Bamako et Gao. Et j'avais été impressionné par leur manière de jouer de la gratte. Cet index qui gratte les cordes du bas. J'ai tout perdu mais ça m'avait bien fasciné." "En fait, tous les projets dans lesquels on s'est investis ces derniers temps ne venaient pas de nous. Que ce soit la rencontre avec Group Doueh ou La Grande Montée, un opéra autour de Marco Pantani, ponctue le chanteur David Lemoine. C'est excitant de se lancer dans des aventures que tu n'as pas préméditées."
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez notre politique de cookies. Plus d'infos