Pukkelpop J3 - Gonja, ça suffit!

21/08/10 à 20:58 - Mise à jour à 20:58

Grosse déception avec le set de Gonjasufi samedi après-midi. Le petit protégé de Warp tentera de prendre sa revanche accompagné d'un groupe cet hiver.

Pukkelpop J3 - Gonja, ça suffit!

© warp.net/records/gonjasufi/

On craignait le pire et on l'a eu. Si son premier album A Sufi and a killer reste l'un de nos disques préférés de l'année, le concert de Gonjasufi samedi au Pukkelpop ne valait pas tripette. Faut savoir que c'est suite aux nombreuses sollicitations que le Californien a accepté de tourner cet été.

N'ayant pas le temps de monter un groupe (il reviendra avec un full live band en salles cet hiver), Sumach Ecks a pris la route avec un DJ. Et malheureusement, à Kiewit, ce n'est pas le Gaslamp Killer (qui soi dit en passant a produit la majeure partie de sa plaque) comme ce fut le cas à Paris.

Gros problèmes de son. Le micro s'est endormi. C'est la cata. Beaucoup de monde se tire vite fait bien fait. D'autres restent et finissent par balancer des gobelets vides à la tête du rasta mystique. Le rock stoogien, les chants indiens, les ambiances moyen-orientales... Rien ne décolle. Comme pour se faire pardonner, Gonja balance des t-shirts à son effigie dans les premiers rangs. Le bonhomme aurait du mal à cacher qu'il vient du rap. On s'impatiente. Kowboys and Indians ne casse pas des briques. She Gone sauve à peine le coup. Un coup dans l'eau.

Julien Broquet à Kiewit

En savoir plus sur:

Nos partenaires