Greg Lake (King Crimson, Emerson, Lake and Palmer) est décédé à l'âge de 69 ans

08/12/16 à 16:06 - Mise à jour à 18:43

Source: Belga

Le guitariste anglais Greg Lake, qui figure parmi les pères fondateurs du rock progressif britannique, est décédé à l'âge de 69 ans.

Greg Lake, le chanteur britannique des groupes mythiques de rock progressif des années 70 King Crimson et Emerson, Lake and Palmer, est mort mercredi des suites d'un cancer à 69 ans, a annoncé jeudi son manager.

"Hier, le 7 décembre, j'ai perdu mon meilleur ami emporté par une longue et difficile bataille contre le cancer", a écrit Stewart Young sur le site Internet officiel du musicien. "Greg Lake restera dans mon coeur pour toujours, comme il l'a toujours été", a-t-il ajouté.

Le décès de Greg Lake intervient neuf mois après celui de son collègue Keith Emerson qui a mis fin à ses jours en mars à Los Angeles.

Le chanteur a été l'un des membres fondateurs et la figure de proue du groupe de rock progressif King Crimson, qui a connu un succès mondial en 1969 avec l'album In The Court Of The Crimson King. Cet album est considéré comme l'acte fondateur du rock progressif qui se caractérise par un mélange de rock teinté de musique classique ou de jazz.

Né dans la ville côtière de Bournemouth, dans le sud de l'Angleterre, Lake a été inspiré tant par les musiciens classiques comme Paganini que par les premières chansons d'Elvis dans les années cinquante. "La plus belle musique est faite pour l'amour, et non pour l'argent", avait-il écrit sur son website.

Après deux albums avec King Crimson, le chanteur, bassiste et guitariste s'est associé avec Keith Emerson et Carl Palmer pour former le trio Emerson, Lake and Palmer en 1970. Ce trio vendra plus de 48 millions d'albums, et a été cité comme une source d'inspiration par de nombreux groupes de heavy metal comme Iron Maiden.

Le guitariste de Genesis, Steve Hackett, a été un des premiers à rendre hommage au musicien sur Twitter: "La musique s'incline à l'annonce de la disparition d'un grand musicien et chanteur, Greg Lake", a écrit Hackett.

"Comme Greg le chantait à la fin de Pictures At An Exhibition, la mort c'est la vie", a déclaré Carl Palmer, le batteur d'Emerson, Lake and Palmer. "Sa musique peut désormais vivre pour l'éternité dans les coeurs de tous ceux qui l'aimaient", a-t-il ajouté.

Greg Lake a également eu quelques succès en solo notamment avec ce tube de Noël: I Believe In Father Christmas qui s'est classé à la seconde place des charts britanniques en 1975.

Nos partenaires