Goldfrapp - The Singles

08/02/12 à 17:29 - Mise à jour à 17:29

ÉLECTRO | On a d'abord la mauvaise idée d'écouter ce best of de 14 titres sur un iPod: expérience qui renvoie à une parodie d'électro-glam daté, quasi navet sonore écrasant les nuances.

Goldfrapp, The Singles, distribué par EMI. ***
Écouter l'album sur Spotify.

Goldfrapp - The Singles

ÉLECTRO | On a d'abord la mauvaise idée d'écouter ce best of de 14 titres sur un iPod: expérience qui renvoie à une parodie d'électro-glam daté, quasi navet sonore écrasant les nuances. De retour en numérique haut de gamme, la recette passe mieux, détachant la voix miaulée d'Alison Goldfrapp du backing synthétique violemment inspiré par le groove de T. Rex. C'est le cas du Ooh La La d'ouverture ou du Strict Machine également rétro. Ailleurs, le disque recycle le sifflement des Scorpions (Lovely Head) tout en affinant un univers finalement perso, entre mélancolie fin de siècle -ou début de millénaire- et groove-floor ralenti. Des 2 inédits au rendez-vous, la ballade Melancholy Sky impose d'emblée son spleen digital.

Ph.C.

En savoir plus sur:

Nos partenaires