Goat - World Music

28/11/12 à 16:52 - Mise à jour à 16:52

ROCK | Mystérieux collectif suédois, Goat mélange afrobeat, kraut et musiques psychédéliques dans un chaudron magique où mijotent entre autres Can et Fela.

Goat - World Music

© DR

GOAT, WORLD MUSIC, DISTRIBUÉ PAR ROCKET RECORDINGS. ****

De Lana Del Rey à Willis Earl Beal en passant par Wu Lyf, le buzz s'est souvent construit sur le mystère et le secret ces derniers mois dans l'industrie du disque. Un mystère de plus en plus difficile à entretenir en ces temps du tout Internet et du GSM troisième oeil. Groupe déguisé et foncièrement original, Goat parvient pour l'instant à ménager le suspense. Le noyau dur de cette drôle de Chèvre vient de Korpilombolo. Petit village froid perdu au nord de la Suède où le Voodoo a la cote depuis qu'un guérisseur itinérant s'y serait installé il y a plusieurs siècles déjà. La religion vaudou et ses prêtres auraient selon les mystérieux musiciens profondément marqué les lieux et leurs habitants. Créant une ambiance de transe où on aime parler aux esprits.

Korpilombolo-voodoo. Une googlisation sommaire ne révèle pas grand-chose d'autre que la bio de cet obscur projet musical scandinave. Des musiciens dont on ne sait rien d'autre que ce qu'ils racontent dans leurs rares interviews. Goat serait moins selon eux un groupe qu'une tradition musicale. Il enregistrerait depuis 30 ou 40 ans et aurait connu différentes incarnations au fil des années. Des trucs très rythmiques avec beaucoup de batteries et des paroles en suédois ancien. Du rock progressif aussi dans les années 70.

En attendant, aucun de ces line-up n'avait jusqu'ici sorti le moindre album. Aucun n'avait non plus donné de concerts en dehors de la communauté jusqu'aux quelques dates assurées en octobre par Christian Johansson et ses potes.

World Music

Sur photos comme sur scènes, Goat avance masqué. Un héritage de la culture scandinave, disent-ils, selon laquelle ce qu'on fait est plus important que qui on est. La bête n'est apparemment pas du genre à suivre le troupeau. Les kets auraient grandi en écoutant les vieux du village (les anciens membres de Goat), des chansons pop, du punk et du métal. Leur breuvage à eux a le goût de l'afrobeat, du funk, du kraut et des musiques psychédéliques... World Music célèbre Fela Kuti, Funkadelic, Can, les Stones, Led Zep, dans une sarabande à la fois sombre et groovy qui pourrait donner des envies de danser à des chevelus mettant le feu aux églises ou d'accompagner une bande d'Africains en transe en pleine cérémonie religieuse.

Voix féminine incantatoire, guitares rock voire prog et percussions du feu de dieu... World Music est un violent trip qui fait voyager de la Suède à Haïti. De New York au Nigéria. Avec de petits détours par l'Allemagne et l'Orient. Let It Bleed se la joue post-punk à la ESG. Disco Fever tape dans l'afro psyché pour dancefloor. Le tout dans une ambiance pesante et possédée tout simplement irrésistible. Tribal, dansant, mystique, ce disque est la claque et l'ovni de cette fin d'année. Oh my goat!

En savoir plus sur:

Nos partenaires