FM Belfast souffle le chaud et le froid

08/07/10 à 19:49 - Mise à jour à 19:49

On peut très bien débarquer du nord et n'avoir pas froid aux yeux. Ainsi des Islandais de FM Belfast...

FM Belfast souffle le chaud et le froid

© Frederic Pauwels

On peut très bien débarquer du nord et n'avoir pas froid aux yeux. Ainsi des Islandais de FM Belfast qui, en cette première après-midi ardente ultra caniculaire, déboulent en toute décontraction sur la grande scène du Parc Astrid avec pour seule ambition de faire danser une faune liégeoise essentiellement occupée, torse poil, à jouer au ballon de plage. Après tout pourquoi pas...

Un beau challenge que ces natifs de la terre de glace s'échinent à relever avec la douce excentricité qui les caractérise. Ainsi, donc, d'un chanteur binoclard en short et d'un bidouilleur très "camp" dans l'âme tous deux attifés d'une paire de bretelles et d'un noeud papillon du plus bel effet. Musicalement, les choses naviguent dans des eaux électro-pop autrement plus houleuses que sur un premier album, "How To Make Friends", à l'esprit certes décomplexé mais un rien plus assagi.

Les beats sont énoooormes (un peu trop?) et la démarche couillue qui, entre deux livraisons maison titillant la langue de Voltaire (l'imparable "Par Avion") s'autorise tous les maraudages en terres étrangères -voir les reprises totalement décomplexées de Rage Against The Machine ("Killing In The Name") et même Technotronic (improbable "Pump" dérivé de "Pump Up The Jam"). Fun à défaut d'être finaud.

Nicolas Clément, à Liège

En savoir plus sur:

Nos partenaires