Contrôles renforcés sur les revendeurs de tickets de concert

11/12/15 à 14:51 - Mise à jour à 14:57

Source: Communiqué

Suite à la revente à des prix exorbitants de tickets pour le concert d'Adele, Kris Peeters, Ministre des consommateurs, annonce faire la chasse aux "commerçants véreux". Mais n'a pas encore de solution pour les sites Web dont le siège social est à l'étranger.

Contrôles renforcés sur les revendeurs de tickets de concert

© BELGA/Kristof Van Accom

Il est réjouissant de voir que, quelques jours après la polémique autour de la revente des tickets pour le concert d'Adele à des prix exorbitants (jusqu'à 3000 euros!), les choses bougent à nouveau dans les hautes sphères. Le Ministre des consommateurs Kris Peeters a en effet reçu "d'urgence" ce jeudi des représentants du secteur de la billetterie ainsi que l'Inspection économique.

"La revente de tickets à des prix excessifs est illégale en Belgique, explique le Ministre dans un communiqué. Les commerçants véreux doivent savoir que nous allons renforcer nos actions pour les coincer. Les contrefaçons sont une autre problématique. Les personnes qui réclament une place sur base d'un ticket falsifié (et trop cher) sont doublement victimes. Sur base d'une nouvelle information que nous avons pu intercepter, nous pouvons à présent avancer dans le dossier des tickets pour le concert d'Adèle et appréhender les revendeurs illégaux."

Kris Peeters a d'ailleurs demandé à l'Inspection économique d'intensifier lors des mois à venir les contrôles lors des concerts et des spectacles. L'Inspection va ainsi vérifier si des ventes parallèles n'ont pas lieu aux alentours des spectacles, et si on n'y vend pas de tickets contrefaits. En outre, un certain nombre de plateformes en ligne connues, où des tickets sont proposés de façon légale, "vont être examinées à la loupe afin de vérifier si celles-ci ne sont pas contraires aux règles belges".

Contacts avec les Pays-Bas

Quant aux sites Web ayant leur siège principal à l'étranger, comme c'est le cas de Seatwave, filiale de Live Nation au double jeu dangereux, le Ministre explique qu'"il est difficile d'intervenir" à cause des différences de législation.

"C'est la raison pour laquelle j'aurai lundi prochain une entrevue avec mon collègue néerlandais, le Ministre Henk Kamp, afin d'aborder le problème de la vente parallèle de tickets au départ des Pays-Bas", continue Kris Peeters.

On rappelle que depuis la loi du 30 juillet 2013, aussi bien la revente régulière de tickets que la revente occasionnelle à un prix plus élevé est interdite. Les infractions à ces principes sont passibles de sanctions pénales, avec des amendes pouvant aller jusqu'à 60.000 euros. "La revente (régulière) de tickets officiels est interdite en Belgique. C'est un délit, rappelle le Ministre des consommateurs. Seule la revente occasionnelle est autorisée en Belgique, au prix originel, comme, par exemple, lorsqu'un consommateur, qui tombe malade, revend son ticket au prix où il l'a acheté. La contrefaçon de tickets est, dans tous les cas, une pratique interdite, et nous la combattons."

Nos partenaires