10 ans du label Born Bad, "une espèce de famille Adams improbable"

11/09/17 à 15:02 - Mise à jour à 15:01
Du Le Vif Focus du 08/09/17

De Frustration à Forever Pavot, de J.C. Satàn à La Femme en passant par les Magnetix, Cheveu et les rééditions de Francis Bebey, le label Born Bad a changé en une dizaine d'années l'image du rock français. Happy birthday.

"Un verre d'eau, un déca? Désolé, j'ai que ça." C'est dans son petit entrepôt, discret, sans chichi, à Montreuil, que Jean-Baptiste Guillot nous a fixé rendez-vous. T-shirt de Frustration sur le dos, le boss de Born Bad galope. Charge la camionnette, répond au téléphone et improvise un tabouret avec deux caisses de disques. Il en a onze mais l'insolent et jusqu'au-boutiste label rock parisien fête ses dix ans. Discussion avec son volubile et cinglant patron...
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires