Rocksmith, dans les cordes

06/11/12 à 14:15 - Mise à jour à 14:15

Ubisoft branche toutes les guitares électriques de l'histoire du rock sur des consoles de jeu. Le tout pour apprendre à jouer en vrai. La mort de Guitar Hero?

Rocksmith, dans les cordes

© Ubisoft

ÉDITÉ ET DÉVELOPPÉ PAR UBISOFT, ÂGE 12+, DISPONIBLE SUR PLAYSTATION 3, XBOX 360 ET PC. ****

Micki Pellerano s'était pourtant juré de ne pas gratter de guitare en dehors des concerts. Avec 20 dates en 21 jours successifs, le bassiste de Cult of Youth avait d'emblée décliné l'offre d'essais sur Rocksmith. Trop fatigué. En pleine Nuit Blanche bruxelloise, dans le ventre du festival Comme à la Maison, la curiosité dépasse toutefois le scepticisme chez le musicien. Et de fait, comme Sean Ragon, le front men du groupe new-yorkais (signé sur Sacred Bones Records, le label de The Men), Pellerano est interloqué en voyant une vraie guitare électrique branchée sur une PlayStation 3.

"Je le connais, ton truc", aboyait Ragon en apercevant au loin le serious game d'Ubisoft. "Il faut juste appuyer sur des gros boutons en rythme." Tout faux. Car contrairement à Rock Band ou Guitar Hero, Rocksmith se pratique en branchant n'importe quel modèle ou marque de vraie guitare (ou de basse!) électrique sur un PC, une Xbox 360 ou une PlayStation. Si un câble spécial (livré avec le jeu) est obligatoire, aucun autre matériel n'est nécessaire pour balancer des riffs. Le son passe ainsi comme par magie via les baffles du téléviseur.

Plus tard sur le festival planté à la Maison des Musiques, le tour de magie amène June Moan, bassiste de Thee Marvin Gays, à se demander si son job de prof de guitare n'est pas en péril. Même si techniquement un léger délai se ressent entre le pincement de la corde et sa diffusion. Solution: brancher directement un ampli hi-fi sur la console ou le PC. Peut-on fermer les académies? "Je ne pense pas qu'on pourrait réellement apprendre à jouer de la gratte comme ça", poursuit Cedric Delaunoy, guitariste des Thee. "Mais Rocksmith est clairement utile pour améliorer tes frets, les bouger plus facilement."

Highway to Sell

En pratique donc, inutile d'espérer progresser aussi efficacement qu'avec une aide humaine. Rocksmith s'impose toutefois comme la Rolls des enseignants numériques. Loin, très loin devant des méthodes sur YouTube ou les tablatures d'un magazine papier. Complètement pompé sur Guitar Hero, le système d'apprentissage montre ainsi un manche de guitare transparent vu de dos à l'écran. Face à lui, une autoroute vue en perspective et des rectangles de diverses couleurs qui défilent dans sa direction. Au joueur de pincer le bon fret lorsque ces formes géométriques touchent le manche.

Seules quelques notes éparses s'égrènent sur les premiers tours de piste. Mais le ton monte rapidement pour enchaîner changements d'accords fulgurants et autres bends sophistiqués. La (presque) cinquantaine de morceaux donne en tout cas le sourire aux lèvres et pousse à avancer. Plus que l'ambiance du jeu, austère comme jamais. On nage ainsi avec plaisir parmi des titres contemporains (Kings of Leon, The Horrors, Dan Auerbach...) mais aussi piochés dans diverses époques du passé (Soundgarden, Bowie, les Stones, les Animals...). Bonus non négligeable, des mini-jeux d'arcade dont Ducks, une sorte de Space Invader où l'on tire via les différents frets de son instrument. La guitare électrique, joystick du futur?

En savoir plus sur:

Nos partenaires