Scènes d'un mariage imminent

31/03/11 à 15:44 - Mise à jour à 15:44

Scènes d'un mariage imminent, par Adrian Tomine, éditions Delcourt. ***

Scènes d'un mariage imminent

COMÉDIE | Changement de ton radical pour Adrian Tomine. Le dessinateur américain aux racines japonaises délaisse la déprime et les cieux chargés de ses précédents livres pour se tourner vers la comédie pure et dure. La légèreté prend ainsi le pas sur la gravité. L'angoisse ontologique des origines laisse place à une autre angoisse, que tous ceux et celles dont l'annulaire s'orne d'un anneau connaissent bien: les mois précédant un mariage sont proprement infernaux. Tomine et Sarah passent par tous les stades de la peur, de la colère et du ras-le-bol. Le choix des invités (et surtout des non-invités), du lieu de réception (dans la forêt? et s'il pleut?), de la cravate ("Tu es sûre que je ne peux pas porter celle que j'ai achetée pour l'enterrement de ta grand-mère?"). Conception du faire-part, où l'on peut compter sur le perfectionnisme maniaque d'Adrian pour compliquer la chose à l'envi. Mais aussi du carton de remerciement: et pourquoi pas dessiner un comic sur les préparatifs du mariage? On devine que le livre que l'on tient entre les mains, c'est précisément cela: un cadeau pour les invités. Mais aussi pour le lecteur, car ce Tomine certes mineur, au propos pas tout à fait original, représente malgré tout un petit morceau d'humour bien fait et bienvenu. Une récréation.

V.D.

En savoir plus sur:

Nos partenaires