Rue des Chiens Marins

15/06/10 à 15:50 - Mise à jour à 15:50

Même si elle se passe à l'intérieur d'un sous-marin allemand pendant la Seconde Guerre mondiale, l'histoire de la Rue des Chiens Marins n'est pas un énième récit guerrier.

Rue des Chiens Marins

© Le Lombard

De Michel Constant, Éditions Le Lombard.

C'est plutôt le destin croisé de 3 frères que l'on suit à travers l'histoire de Josef, le cadet de la fratrie. Sous-marinier par obligation, le jeune homme passe son temps libre à discuter avec un phoque qui suit son bâtiment quand il est en surface.

Surréalistes, ces conversations tournent toujours autour de son enfance et des tours pendables que lui et ses frangins ont joués aux habitants de la rue des Chiens Marins. Comme s'ils ne savaient rien faire d'intelligent en-semble, "comme s'il n'y avait que les conneries qui les rapprochaient..." Et puis, il y a la belle Emma, la reine du violon crincrin qui a eu la mauvaise idée de naître juive. Les frangins n'auront de cesse de la protéger de Gunter Spucke, un professeur entreprenant et membre du parti nazi.

Chronique plus amère que douce, cet album aux images hésitant entre le trait enfantin et l'hallucination poétique parle avant tout de jeunesses gâchées par des appétits qui ne les concernaient pas.

V.G.

En savoir plus sur:

Nos partenaires