Angoulême: un prix "Couilles au cul" pour une dessinatrice burnée

15/01/16 à 10:54 - Mise à jour à 11:04

Source: Huffington Post

Suite à la polémique sexiste autour de l'absence de femmes parmi les nommés au Grand Prix 2016 au festival BD d'Angoulême, Fluide Glacial a décidé d'attribuer un nouveau prix qui récompensera le courage artistique d'une dessinatrice.

Angoulême: un prix "Couilles au cul" pour une dessinatrice burnée

La lauréate du prix "Couilles au cul" se verra remettre une sculpture originale de Denis Hilt. © Fluide Glacial

L'affaire a fait grand bruit dans le monde de la bande dessinée. Le festival d'Angoulême, principale vitrine de la BD franco-belge, avait oublié de sélectionner la moindre femme parmi ses candidats au Grand Prix 2016. Suivant l'exemple de Riad Sattouf, de nombreux auteurs avaient alors demandé d'être retirés de la sélection pour être remplacés par une homologue féminine. Il en sera finalement autrement, le festival décidant de revoir entièrement son mode de désignation du lauréat, procédant à un vote libre de la part de l'ensemble des auteur(e)s de bande dessinée.

Ce jeudi, on apprenait que Yan Lindringue, rédacteur en chef du magazine Fluide Glacial, emboîtait en quelque sorte le pas à la mobilisation en créant un nouveau prix burné, répondant au doux nom de "Couilles au cul", qui récompensera le courage artistique d'un dessinateur, "et qui plus est celui d'une femme pour cette première édition", précise le magazine au Huffington Post. Le prix n'est toutefois pas une initiative du festival d'Angoulême et sera remis dans le cadre du Festival Off, le samedi 30 janvier, en partenariat avec Cartooning for Peace, Le Off of off, ActuaBD et Sud Ouest.

"L'intitulé est volontairement trivial et provocant, mais il permet de rappeler que le métier des humoristes, et en l'espèce des dessinateurs de presse, c'est de faire rire, explique Fluide Glacial. Même si certains l'ont payé de leur vie, il ne faut pas penser que les dessinateurs d'humour sont devenus du jour au lendemain des gens graves."

"Récompenser une dessinatrice qui doit se battre"

Le prix fait ainsi suite au prix de Liberté d'expression, remis l'an dernier à Charlie Hebdo, mais abandonné depuis parce qu'estimé "trop dangereux pour le lauréat". "Ce prix du "courage artistique" est une petite goutte d'eau dans l'océan des drames que le monde traverse, continue Fluide Glacial, mais c'est une petite goutte qui nous coûte peu, et qui peut permettre à un artiste de mieux se faire connaître et trouver des opportunités professionnelles qui amélioreront son quotidien. L'idée de récompenser une dessinatrice courageuse qui doit se battre pour publier, faire face à des menaces, nous a paru de bon aloi... à un moment où l'on oublie même les femmes dans la liste des candidats au Grand Prix du FIBD 2016."

On rappelle en outre que Fluide Glacial met notamment chaque mois une femme dans la BD à l'honneur dans ses pages avec ses Questions de Gros porc, Marion Montaigne étant la dernière à en faire les frais dans le numéro de janvier.

Le 43e Festival international de la bande dessinée d'Angoulême aura lieu du 28 au 31 janvier prochains et son Grand jury sera présidé par Antonin Baudry. Infos: www.bdangouleme.com

>> Lire également notre dossier Les créatrices de BD contre le sexisme

Nos partenaires