Bons plans sorties pour le week-end (Focus Vinyles Party, Festival Cinéma Med...)

05/12/14 à 12:29 - Mise à jour à 12:28

Source: Focus

Concerts, clubbing, ciné, expos... Comme chaque vendredi, Focus fait le tour de l'agenda culturel pour vous proposer le meilleur du week-end à portée de clics.

Bons plans sorties pour le week-end (Focus Vinyles Party, Festival Cinéma Med...)

© DR

Focus Vinyle Party

Vendredi 5/12, dès 21h, au Potemkine, Bruxelles

Parce qu'il n'y a pas de honte à faire un peu d'auto-promo, on enfonce une fois de plus le clou pour notre soirée vinyle-only de ce vendredi au Potemkine. Au programme, deux DJ maison (Kwak dont vous lisez chaque semaine la chronique In my hard drive) et Cascade qui n'est autre notre critique ciné-BD/secrétaire de rédaction Nicolas Clément; et Malte Arhelger de Soul Central pour boucler le line-up. Soit un programme pop-rock-soul-garage-funk-80's-et bien plus encore. Et c'est gratuit, bien sûr!

www.facebook.com/events/1515460152068229

---

A Supernaut

Vendredi 5/12, à la Maison du Peuple, Bruxelles

À quelque pas de là, 4 têtes connues de la scène rock bruxelloise présenteront le premier EP de leur nouveau projet A Supernaut, qui ne doit pas à Black Sabbath que le nom. Et pour avoir déjà tâté le terrain notamment au dernier festival ProPulse, on sait que ça vaut le détour.

www.facebook.com/events/762616653809560

---

Brussels Vinyl Record Fair

Dimanche 7/12, de 10 à 18h, Galerie Ravenstein, Bruxelles

S'ils restent des produits marginaux, 45 et surtout 33 Tours se réinstallent de manière durable dans les rayons des magasins de disques. Voire les supermarchés de d'électroménager. Confirmation de ce retour en grâce: le 7 décembre, la galerie Ravenstein, à un tunnel ou un passage pour piétons de la Gare centrale, accueillera la 11e édition de la foire aux disques vinyles de Bruxelles. L'entrée est gratuite mais comme son nom l'indique, la Brussels Vinyl Record Fair est réservée aux vinyl lovers. Tous les autres supports étant d'ailleurs bannis.

www.brusselsrecordfair.com

---

Kick Back Ante-Rasa Label Night,

Vendredi 5/12, de 22h à 5h, au Recyclart, Bruxelles

Si vous recherchez la noirceur dans la musique, les percussions brutes et les ambiances hypnotiques, cette soirée est toute désignée pour vous. Eomac, moitié du duo Lakker viendra soulever vos pieds au rythme d'un mélange de techno, de hip-hop et de dubstep qui frappent fort. Robin de Freitas viendra vous surprendre avec ses pauses sonores volontaires, ses rythmes déroutants et ses productions personnelles.

www.recyclart.be/fr/agenda

---

A Clockwork Orange de Stanley Kubrick

Vendredi 5 et samedi 6 décembre, à 19h30 et à 15h30, à la Cinematek, Bruxelles

Dans le cadre du festival annuel consacré à Beethoven de la Chapelle Musicale Reine Elisabeth, un volet cinéma est consacré aux oeuvres qui revisitent l'oeuvre légendaire du compositeur. Il est donc tout naturel que l'ultra-violence sur fond de musique classique électronisée par Walter Carlos dans Orange Mécanique trouve une place de choix à cette occasion.

www.cinematek.be

---

Rosenn d'Yvan Le Moine

Vendredi 5 décembre, à 17h45, Salle Henri Ingberg, Bruxelles

Nominée pour les Magritte du Cinéma, cette rencontre remplie de passion entre un écrivain anglais et une jeune femme sur l'île de Bourbon, située dans l'Océan Indien, devrait ravir les amateurs de romance. Yvan Le Moine est également le réalisateur de Grève Blanche et de Vendredi ou un autre jour.

www.cinergie.be/breve/projections_du_film_rosenn

---

14e Festival du Cinéma Méditerranéen

Du Vendredi 5/12 au vendredi 12/12, au Botanique, Bruxelles

La culture Méditerranéenne s'invite au Botanique pour venir réchauffer votre hiver. Au programme, une sélection d'environ 70 films, issus de 20 pays différents. Les mélomanes seront également servis par des concerts typiquement méditerranéens, et les gourmands ne manqueront pas de goûter les nombreuses spécialités qui seront servies sur place chaque soir.

www.cinemamed.be

---

Le Lac des Cygnes- The Moscow City Ballet

Vendredi 5/12,à 20h, au Cirque Royal, Bruxelles

Première compagnie privée de ballet classique de Russie, le Moscow City Ballet est connue à travers le monde, notamment grâce à ses 20 000 représentations dispersées entre le Japons, la Grande-Bretagne, l'Egypte, la Chine ou encore le Portugal. Les danseuses les plus élégantes viendront performer le classique Lac des Cygnes ce vendredi, pour un moment de poésie et de raffinement.

www.cirque-royal.org

---

The Remarkable Lightness of Being (exposition collective)

Jusqu'au 10/01, à l'Aeroplastics Contemporary, 1060 Bruxelles Cela n'a pas été le moindre des paradoxes du surréalisme qu'André Breton en fasse un dogme alors que le mouvement tout entier était épris de liberté... Heureusement loin de Rome -en l'occurrence Paris- et de son souverain pontife, le courant s'est faufilé sur les chemins de traverse. C'est particulièrement vrai en Belgique, pays qui ne manque pas de ressources lorsqu'il s'agit de désobéir par la bande. Fort de cette histoire, The Remarkable Lightness of Being se propose de jeter "un regard sur l'actualité des pratiques héritées du surréalisme" à travers une sélection de 36 artistes belges et étrangers. Attention, l'accrochage ne manque pas de mordant, à l'image du travail de Carlos Aires, artiste espagnol installé à Anvers. Il donne à voir une série de vieux billets de banque, époque franc belge, qui décapent et s'inscrivent dans la plus pure tradition du collage surréaliste faisant naître le sens de la juxtaposition de deux réalités pas si éloignées que ça. On y voit, par exemple, la reine Mathilde applaudir, avec la condescendance qu'on veut bien lui prêter, des danseurs Pende ou encore un Congolais ensanglanté demander des comptes à Baudouin et Fabiola... probablement pour les mains mutilées qui remplissaient les paniers au temps des colonies. Interpellantes sont également les compositions de Daniele Buetti, qui racontent la prégnance des réseaux dans nos vies. Le reste est à l'avenant. Soit une série d'objets et d'installations qui montrent le dessous des cartes. The Remarkable Lightness of Being ausculte le monde contemporain et son impérialisme féroce -on songe aux irruptions d'un Wolfe von Lenkiewicz- à coups de marteau. Le tout pour un propos plein de subtilité: ne s'opposant pas frontalement à la réalité, il préfère la subvertir avec délicatesse.

www.aeroplastics.net

En savoir plus sur:

Nos partenaires