Philippe Cornet
Philippe Cornet
Journaliste musique
Opinion

23/11/12 à 15:25 - Mise à jour à 15:25

Rolling images

Deux docs accompagnent le retour scénique des sexagénaires milliardaires: une délicieuse vieillerie sixties et un nouveau montage favorisant les années 62-81 commandé par Jagger.

La chronique de Philippe Cornet

Il existe déjà une quinzaine de docs sur les Stones, dont la série 25 x 5 réalisée pour leur 25e anniversaire: c'était il y a des siècles. Alors que dire encore de nouveau et de détonant? A la demande de Jagger, le réalisateur de Crossfire Hurricane, Brett Morgen, a entrepris une fouille au corps des archives personnelles du groupe. Ayant comme objectif de réaliser "une expérience sonore et viscérale", Morgen y trouve notamment 40 heures de rushes de Robert Frank (1924), fameux pour avoir réalisé, en 1972, Cocksucker Blues -autre commande stonienne- finalement trop réaliste rayon sexe et drogues. "Si cela sort, on ne pourra plus jamais jouer en Amérique", dira Mick, les Stones obtenant alors de la justice que Frank ne soit autorisé à diffuser son film vinaigré que cinq fois par an, en sa présence. La première partie de Crossfire Hurricane -prochainement en DVD- passe ce 17 novembre sur la BBC 2: Jagger, de dos (...), enlève son slip et se change dans la coulisse -noir et blanc graineux de Frank- et puis la couleur montre le chanteur et Richards à la veille de se faire pincer pour cause de drogues en février 1967. Autres moments qui palpitent avec Brian Jones, largué par les drogues mais clairvoyant face caméra: "The future as a Rolling Stone is very uncertain", dit-il. Images inouïes quand les autres apprennent que Jones -tout juste viré- est mort, transformant le concert de présentation du successeur Mick Taylor à Hyde Park le 5 juillet 1969 en brillante célébration. Morgen a interviewé Jagger, Richards, Watts, mais aussi Bill Wyman et Mick Taylor, pendant 80 heures (...): on entend seulement leurs voix en off et le résultat global est plutôt électrique. La seconde partie de Crossfire Hurricane est diffusée ce samedi 24 novembre sur la BBC 2.

Explosion de soutien-gorge

L'autre doc stonien du moment, Charlie Is My Darling, de Peter Whitehead, est désormais disponible en DVD, pratiquement un demi-siècle après son tournage. Remastérisé et resonorisé. Il s'agit du tout premier film pro tourné sur les Stones, autour de deux concerts donnés en Irlande un week-end de septembre 1965. C'est excitant parce qu'on saisit le quintette dans la sève du succès: Satisfaction, sorti quelques semaines auparavant, les met à égalité des inaccessibles Beatles, qu'ils fredonnent en coulisses, comme Presley, un peu bourrés, dans une éloquente séquence piano-bar. Mick & Keith, en passe de prendre le pouvoir, sont drivés par l'âme noire du groupe, Andrew Loog Oldham, manager comprenant très vite que face aux "sages" Beatles, la seule solution est l'encanaillement. Mais entre les filles hurleuses qui explosent leur soutien-gorge et ces plans d'un pasteur hypnotisé au premier rang des concerts irlandais, c'est un improbable truc qui s'écrit, chimique et adolescent. Rock'n'Roll comme on dit.

Nos partenaires