Le Weboscope du jeudi 6 mai

06/05/10 à 10:50 - Mise à jour à 10:50

Où un nouveau bouquin d'art sur Star Wars pointe le bout de son sabre laser, les crabes géants attaquent Trouville et Trent Reznor floppe tandis que Yuck cartonne.

Le Weboscope du jeudi 6 mai

Où un nouveau bouquin d'art sur Star Wars pointe le bout de son sabre laser, les crabes géants attaquent Trouville et Trent Reznor floppe tandis que Yuck cartonne.

A l'automne (le vrai, pas celui de maintenant!) sortira un nouvel art-book de l'univers Star Wars, intitulé Visions. Du beau monde aux pinceaux tout au long des 120 oeuvres annoncées sur 176 pages, parmi lequel des frenchies, à l'instar de Moebius et... Enki Bilal. Et tant qu'à traîner sur le site et les blogs officiels de la Guerre des Etoiles, ne ratez pas le chanteur des Deftones causant de son amour pour la franchise et le comique Jon Stewart rappelant qu'une tactique aussi simple que de faire foncer une escadrille rebelle sur l'Etoile Noire a plus de chances de mener à la victoire que la très compliquée stratégie afghane de l'armée américaine!!!

http://www.starwars.com/vault/books/news20091202/index.html

Nine Inch Nails, c'est fini. How To Destroy Angels, collaboration entre Trent Reznor et sa femme, Mariqueen Maandig, ça commence... plutôt mal. Ce n'est pas qu'on ait quoi que ce soit contre le trip-hop sombre mais bon, venant d'un type ayant commis jadis de telles extrémités artistiques, on attendait peut-être autre chose qu'un morceau digne des fins de banquets au Buddah Bar!!!

http://pitchfork.com/news/38686-how-to-destroy-angels-a-drowning/

Des informateurs au goût certain nous disent le plus grand bien de Yuck, groupe anglais même pas encore signé. L'écoute de leur MySpace est effectivement des plus enthousiasmantes, pour peu que l'on aime l'indie tel qu'il se pratiquait en 1986 et tel que remis au goût du jour par ces Pains of Being Pure at Heart, Ringo Deathstarr et autres amateurs de belles mélodies enregistrées de la façon la plus bravache et brouillonne qui soit. Il y a un côté plus américain ici (lisez sous influence Feelies, Built To Spill, etc...) mais un talent aussi indéniablement plus marquant. Yuck, il serait très étonnant qu'on n'en entende pas beaucoup parler assez rapidement!!!

http://www.myspace.com/yuckband

New York a King Kong et Cloverfield, Tokyo a Godzilla. Et Trouville, en Normandie, c'est quoi son monstre, son Némésis? Le King Crab, pardi, comme nous le démontre King Crab Attack de Grégoire Sivan, court-métrage disponible en intégralité sur Daily Motion!

http://www.ecrans.fr/King-Crab-Attack-la-reponse,9792.html

Serge Coosemans

Nos partenaires