Laurent Hoebrechts
Laurent Hoebrechts
Journaliste musique
Opinion

10/05/12 à 11:41 - Mise à jour à 11:41

Iggy Pop, after-punk

Le nouvel album autoproduit d'Iggy Pop vient de sortir sur les plateformes de téléchargement. Et pour le CD? Les intéressés devront se rendre sur le site vente-privee.com, qui en a obtenu la distribution exclusive...

Iggy Pop, after-punk

© Kostia

La chronique de Laurent Hoebrechts

On a beau dire, cela reste un événement. Ce 9 mai est sorti un nouvel album d'Iggy Pop, alias James Osterberg, l'auteur de classiques rock aussi vicieux que The Passenger, Lust For Life ou encore Nightclubbing...

La dernière fois que l'icône protopunk avait donné des nouvelles en solo, c'était en 2009. L'album s'appelait Préliminaires et se basait sur un roman de Houellebecq, La Possibilité d'une île. On n'est donc qu'à moitié étonné de découvrir la suite: le nouveau disque d'Iggy Pop est intitulé Après, en français dans le texte. C'est un album constitué uniquement de reprises, comme il en sort actuellement deux, ou trois par semaine. Particularité: la moitié des titres sont des morceaux français. A côté de Sinatra, Harry Nilsson ou Cole Porter, Iggy Pop chante Edith Piaf (La vie en rose), Gainsbourg (La Javanaise), Henri Salvador (Syracuse), Brassens (Les passantes) et... Joe Dassin (Et si tu n'existais pas). On est franchement loin des éructations des Stooges, à la Search & Destroy. A l'époque, et jusque récemment, Iggy Pop se déchaînait sur scène, crachant et lacérant son torse nu. Aujourd'hui, la pochette d'Après le présente cintré dans un grand manteau blanc. L'Iguane s'est expliqué: "Toutes les formes de musiques populaires actuelles sont fondées sur le beat (...) Mais avant la naissance du blues existait une autre forme de chanson populaire, dans laquelle le timing se calque sur la respiration humaine et où la vibration se retrouve plus dans l'émotion. Ces formes d'expressions plus anciennes étaient connues sous le nom de bel canto, chanson, plainsong ou juste folk music. J'ai toujours adoré cet autre feeling, intime, parfois un peu triste, et qui n'essaie pas de me vriller la tête."

Voilà pour l'origine du projet, Iggy Pop expliquant encore que si la plupart de ces chansons sont d'origine française, c'est justement parce que l'Hexagone fait partie des pays qui ont le plus résisté à la "machine" anglo-saxonne... Amusant venant de l'une des légendes vivantes du rock? Interpellant en tout cas. Reste toutefois une question: la marotte Frenchy d'Iggy Pop peut-elle intéresser au-delà des fans curieux? Pour ce projet, l'Iguane a décidé de se passer de maisons de disques, produisant lui-même le disque. Après ne sera ainsi disponible que sur les plateformes de téléchargements habituelles. A une exception près: en France, une série de CD ont bel et bien été pressés. Ils ne seront cependant pas disponibles partout. Iggy Pop a en effet passé un deal avec vente-privee.com. Le site Internet propose depuis le 9 mai l'album en exclusivité, et ce pendant trois semaines, au prix de 7 euros. Ce n'est pas la première fois que vente-privee.com réalise ce genre d'opération. Se vantant de pouvoir compter sur une communauté de 15 millions de membres, la structure a déjà collaboré avec d'autres artistes, mais jusqu'ici essentiellement français: Patricia Kaas, Alain Chamfort, M-Pokora ou encore Jean Roch (...), Pierre Palmade ou Pascal Légitimus.

Pas très punk, on en conviendra. Mais après tout, cela fait longtemps qu'Iggy, aujourd'hui âgé de 65 ans, a peu ou prou viré sa cuti...

Nos partenaires