Bons plans sorties pour le week-end

20/04/12 à 11:37 - Mise à jour à 11:37

Des soirées Alkaline au Festival du film chiant, des Paradis artificiels à la semaine Hip hop du Jacques Franck, voici une quinzaine d'idées sorties pour égayer votre week-end.

Bons plans sorties pour le week-end

© DR

MUSIQUE

Soirée AlkalineOù: Mr Wong, Bruxelles
Quand: samedi 21 avril
Quoi: Et une soirée de plus, une! Alors qu'en début d'année on voyait encore la vie nocturne bruxelloise traîner la patte, elle semble aujourd'hui tout doucement reprendre du poil de la bête. Nouvel exemple avec le lancement des soirées Alkaline. Programmé à un rythme de plus ou moins un événement tous les deux mois, le concept devrait se situer "entre la rave, l'électrique et la musique électronique", selon les organisateurs. Au menu, des DJ's forcément, mais aussi la volonté d'imposer des lives. La première aura lieu le 21 avril, chez Mr Wong (où d'autre?), au centre-ville, avec un line-up qui comprendra entre autres le DJ londonien Rory Phillips et un live de Not Squares, le duo synth-pop de Belfast.
Page Facebook de l'événement

Les Paradis artificielsOù: Lille
Quand: jusqu'au 25 avril
Quoi: Société de production de concerts basée à Lille, A Gauche de la lune organise dans la cité frontalière du 16 au 25 avril la sixième édition de son festival Les Paradis artificiels. Un événement qui investit des jauges de 100 à 7000 personnes et comme d'habitude tire tous azimuts. Method Man, Le Peuple de l'herbe et Hollie Cook se partagent un Zénith. Puppetmastaz, Baxter Dury, Daniel Darc, Roots Manuva et Matthew Dear débarquent au Grand Mix. Digitalism, Orbital et 1995 s'attaquent à l'Aéronef. Tandis que Peter Von Poehl se recueille dans une église (Saint André) et qu'Elephant/Mathieu Boogaerts/King Charles se promènent en Péniche. Les routes du paradis? Par ici.
www.lesparadisartificiels.fr

Method ManOù: Ancienne Belgique, Bruxelles
Quand: samedi 21 avril
Quoi: Un membre du Wu Tang dans la place! Et pas n'importe le- quel: c'est Clifford Smith, alias Method Man, qui sera de passage à l'Ancienne Belgique. L'assurance d'une fiesta hip hop de haut vol. A ne pas rater.
www.abconcerts.be

Record Store DayOù: disquaires du monde entier
Quand: samedi 21 avril
Quoi: C'est désormais presque devenu une tradition: tous les 3e samedis d'avril, le Record Store Day donne un coup de pouce aux disquaires indépendants des quatre coins du globe. Magnifiquement (!) traduit en France par Disquaire Day, la journée sera une fois de plus la parfaite occasion de dénicher son lot de sorties inédites, vinyles collectors et promotions diverses. Qui a dit crise de l'industrie du disque?
www.recordstoreday.be - www.recordstoreday.com

---

CINÉMA

Festival international du film policierOù: Liège
Quand: jusqu'au 22 avril
Quoi: "Vous n'avez pas le monopole du coeur", avait asséné Valéry Giscard d'Estaing à François Mitterrand lors d'un débat télévisé resté célèbre, certains considérant la petite phrase assassine comme l'un des tournants de la campagne présidentielle française de 1974. Voire. La vérité politique d'un jour n'est toutefois pas celle cinématographique du lendemain. Entendez que si l'excellence socialiste Elio Di Rupo peut se prévaloir, depuis 1984 déjà, d'avoir été l'instigateur du festival du film d'Amour, à Mons, son pendant libéral liégeois, Didier Reynders, a dû, pour sa part, se rabattre sur le (film) policier, ce qui ne s'invente pas. Le coeur a, en définitive, ses raisons que, peut-être, la raison ignore...
Voilà donc six ans que le festival international du film policier de Liège est venu s'ajouter à un calendrier saturé. Si l'on se souvient certes y avoir croisé l'excellent Pascal Bonitzer, venu présenter Le Grand alibi en compagnie de Miou-Miou, voire encore Paul Michael "Starsky" Glazer sorti tout droit de seventies pétaradantes, la manifestation semble avoir fait voeu de confidentialité -rares, sans doute, sont ceux à se souvenir que Last Harbor, de Paul Epstein, y avait obtenu l'insigne de cristal du meilleur film en 2011. Huit films tenteront de lui succéder dans les prochains jours, compétition à laquelle il convient d'ajouter quelques avant-premières (au rang desquelles Le Policier de Nadav Lapid, précédé d'une flatteuse réputation), un panorama, une compétition documentaire, un Focus Angleterre (avec notamment l'immortel 39 Steps d'Hitchcock; l'avantage des classiques, c'est qu'ils ont fait leurs preuves) et une soirée Bollywood -ce qui s'appelle ratisser large, donc. Côté invités, on pourra croiser Alexandre Arcady, Robin Davis, "qui a été assistant du grand Georges Lautner", nous rappelle le programme, et, qui sait, pousser la chansonnette avec Bernard Menez, également du jury. S'il s'en trouve encore après ça pour dire que Didier Reynders se pousse du col... Quant à savoir si cinéma et politique font bon ménage, c'est là une autre histoire.
www.festivaliege.be

Festival du film chiantOù: Cinéma Les Variétés, Marseille
Quand: du 21 au 24 avril
Quoi: "Muet, égocentrique, trop long, court, expérimental, amateur, contemplatif, lent, social, art-vidéo, immature, low-fi, non narratif ou politique... Il y a mille bonnes raisons d'être un film chiant." Pour sa première édition, estampillée #0, le Festival du film chiant n'hésite pas une seconde quand il s'agit de jouer avec notre esprit de contradiction, quitte à en profiter pour casser les a priori négatifs sur le film d'auteur. Et si ce festival de hipsters parmi les hipsters réservait de réelles bonnes surprises?
www.fific.fr

W.E. ***En salles depuis le 18 avril
DRAME HISTORIQUE | Madonna revisite la "Romance interdite" qui devait rapprocher Edouard VIII d'Angleterre et Wallis Simpson. Un exercice dont le style l'emporte sur les clichés.
Notre critique

Le Voyage extraordinaire ****En salles depuis le 18 avril
DOCUMENTAIRE | Aux côtés d'Eric Lange, Serge Bromberg est la cheville ouvrière de la restauration du Voyage dans la lune, chef-d'oeuvre de Georges Méliès. Une aventure à laquelle ils ont consacré un documentaire passionnant.
Notre critique

We Bought a Zoo (Nouveau départ) ***En salles depuis le 18 avril
COMÉDIE DRAMATIQUE | Histoire d'une (double) reconstruction, We Bought a Zoo choisit, dans une époque couleur grisaille, d'arborer les tons colorés d'un feelgood movie. Il s'en faut de peu pour que, débordant de bonnes intentions et de non moins louables sentiments, le film ne s'abîme dans la guimauve. Le ton singulier de Crowe lui permet toutefois d'esquiver l'obstacle de la mièvrerie, pour faire planer sur ce zoo un esprit réjouissant. Et déployer une humanité généreuse et sensible en forme d'antidote au cynisme ambiant, le tout, en une perspective moins naïve qu'il n'y parait, d'ailleurs, et défendue avec une belle conviction par Matt Damon et Scarlett Johansson.
Notre critique

Skoonheid (Beauty) ***En salles depuis le 18 avril
DRAME | Sur arrière-plan d'hypocrisie sociale et d'homosexualité refoulée, Oliver Hermanus dépeint une passion brûlante dans l'Afrique du Sud d'aujourd'hui. Un film à l'âpre "beauty"...
Notre critique

---

DIVERS

Semaine Hip Hop - Lézarts Danses UrbainesOù: Centre Culturel Jacques Franck, Bruxelles
Quand: jusqu'au 26 avril
Quoi: Après le Bozar l'an dernier, le onzième festival -"rencontres de danses et de cultures urbaines" - organisé par Lezarts Urbains s'est associé cette année à La semaine Hip Hop du Centre Culturel Jacques Franck, QG de la manifestation. Le hip hop va donc squatter la scène entre show et chorégraphie, jeune création et compagnies confirmées avec pas mal de spectacles primés dans des concours du genre. Au menu: breakdance, danse debout, pop lock, new style, street dance, house, funk, etc. Beatbox et groove, récits dansés et "battle", casquettes et basquets sont donc au rendez-vous. Les festivités s'ouvrent avec Insane Solidarity de Julien Carlier et Yasin Mrabtifi , un duo contrasté, l'un au sol, l'autre debout. Lezarts Urbains balancent deux soirées, l'une sur la jeune scène, l'autre sur les "meilleurs shows chorégraphiques de l'année" (sic) comme Team Shetta, les B.O.S.S. ou Crazy Alliance. Autre move avec No Way Back qui annonce, carrément, en hip hop "la grande mécanique magique de l'évolution", avec humour et effets de style. A ne pas rater: la soirée Hip Hop/Tremplin à la scène: deux années d'aventure pour une bande de jeunes à travers le hip hop et la danse contemporaine. Un périple filmé dans Get your Funk!, accompagnant trois spectacles hétéroclites: Ce que je porte en moi danse leur quotidien intérieur-extérieur, Les absents ont toujours tort(tilla) se la joue hip hop-swing, et enfin Drip Hop mixe le hip hop à la vidéo et l'action painting. Reste à épingler la soirée Carte blanche au Jacques Franck autour du slameur Ed WydeE (lauréat du concours Musique à la française 2010), avec moult DJ's, "live painting" et un Vinyls Market, l'occasion d'acheter ou de vendre ses disques... La culture urbaine s'offre donc au grand public. Quand elle se soumet à la configuration classique d'un théâtre, elle perd un peu de son souffre d'asphalte. Mais parfois, elle nourrit puissamment la danse contemporaine et le théâtre. Car les "vibes" du hip hop ne crèvent pas facilement...
www.lejacquesfranck.be

De la "connerie" à la "paranoïa"Où: La Paranoïa, jusqu'au 24 avril au Théâtre de la Place, Liège; La Estupidez, jusqu'au 21 avril aux Tanneurs à Bruxelles, du 24 au 28 avril à Liège
Quoi: Ecriture délirante "made in Argentine", il y a du feu Roberto Arlt (Les 7 fous) chez Rafael Spregelburg. Chez lui, trois actes d'une même pièce peuvent redémarrer chacun à 17h00; des scènes juxtaposées, jouées en simultané... Il s'est aventuré à interroger notre époque à travers les 7 péchés capitaux, en 7 pièces indépendantes. La paresse est devenue La Panique, l'orgueil La Modestie, la colère L'Entêtement, etc. Première en Belgique, deux pièces sont à l'affiche. Le Théâtre de la Place accueille La Paranoïa (la gourmandise) par Marcial Di Fonzo Bo. Un 24h chrono dans une société futuriste avide de fictions. De son côté, le collectif Transquinquennal s'occupe de La Estupidez/La Connerie, ou le péché de l'avarice. On observe une chambre de motel à Las Vegas où passent du fric et des agités. Une pièce démesurée, pour cinq acteurs et 25 personnages, proche du soap, loin du style sobre de Transquinquennal. "Mais elle rejoint nos préoccupations sur le rôle de la fiction, en utilisant à fond les codes du théâtre pour en montrer l'inanité. On s'est dit: "Allons là où on ne nous attend pas."" www.theatredelaplace.be - www.lestanneurs.be

François Schuiten - Variations sur la douceOù: Galerie Champaka, Bruxelles
Quand: jusqu'au 6 mai
Quoi: Dans un monde où le téléphérique incarne le nouveau moyen de transport en vogue, une locomotive de 20 mètres de long risque d'être réduite en pièces détachées pour cause d'obsolescence? Tel est le pitch surprenant du premier album en solo de François Schuiten. A l'occasion de la parution de cet ouvrage -qui porte le nom de La Douce-, la galerie Champaka marque le coup par le biais d'une exposition donnant à voir huit "photos-dessins" -soit des images de Marie-Françoise Plissart sur lesquelles le dessinateur est intervenu-, des rehauts, des tirages en fac-similés de trois planches ainsi que des originaux (une dizaine d'illustrations inédites). Le tout comme autant de variations autour du trait limpide et lumineux de Schuiten.
www.galeriechampaka.com

FocusVif.be, L.H., J.B., J.F.Pl., L.D., N.A., M.V.

Nos partenaires