Uma Thurman s'ajoute à la liste des victimes d'Harvey Weinstein

05/02/18 à 14:47 - Mise à jour à 14:47

Source: Belga

Restée muette durant plus de 20 ans, l'actrice de " Kill Bill " et de " Pulp Fiction " a expliqué son agression par le producteur hollywoodien dans un entretien paru dans le New-York Times ce samedi.

Uma Thurman sort du silence en accusant Harvey Weinstein de l'avoir agressée après la sortie du film "Pulp Fiction"

Uma Thurman sort du silence en accusant Harvey Weinstein de l'avoir agressée après la sortie du film "Pulp Fiction" © AFP

D'abord interrogée sur le harcèlement sexuel à Hollywood en octobre dernier, l'actrice s'était dite " trop en colère " pour pouvoir s'exprimer. Quelques semaines plus tard, elle souhaitait un joyeux Thanksgiving à tout le monde sur son compte Instagram, " sauf à toi Harvey, et à tous tes mauvais conspirateurs - tu ne mérites pas une balle ". Ce n'est que dans une interview parue dans le New-York Times samedi dernier qu'Uma Thurman a révélé avoir été victime de pressions et d'agression par le magnat déchu.

" Je ne me sentais pas menacée, je le voyais comme un oncle excentrique "

Les prémices de l'agression se sont déroulées à Paris, quand Weinstein est arrivé dans la chambre d'hôtel d'Uma Thurman en robe de chambre et l'a invitée à le suivre jusqu'à un hammam. L'actrice a dit que cet épisode lui est passé par-dessus la tête, qu'elle ne se sentait pas menacée puisqu'elle voyait Harvey Weinstein comme " un oncle barjo et excentrique ". Celle qui a été nominée aux Oscars pour son rôle dans " Pulp Fiction ", raconte que Weinstein était " son champion ". Il passait des heures à lui parler de matériel ou à la complimenter. Ce qui, selon elle, l'a probablement poussé à négliger les signaux de danger. C'est à Londres qu'a eu lieu la véritable agression, peu après l'épisode de Paris. Réunis dans une chambre d'hôtel, le producteur pousse Uma Thurman, essaye de se mettre sur elle, s'exhibe et fait " tout un tas de choses désagréables ". Elle se compare alors à un animal tentant de s'enfuir, comme un lézard. Le lendemain, elle recevait un grand bouquet de rose et un petit mot qu'elle ouvre "comme si c'était un lange souillé" avec écrit "Tu as de grands instincts".

"Vous allez briser votre carrière, votre réputation et votre famille"

Plus tard, accompagnée de son amie Ilona Herman (longtemps maquilleuse de Robert de Niro), elle décide d'organiser une rencontre avec son agresseur. "Si vous faites ce que vous m'avez fait à d'autres personnes, vous allez perdre votre carrière, votre réputation et votre famille, je vous le promets" lui dit-elle, avant qu'il ne la menace de briser sa carrière. Via son porte-parole, Weinstein dément l'avoir menacé, assurant l'avoir toujours considérée comme une brillante actrice. Il reconnait le récit de l'actrice mais se défend en disant que jusqu'aux événements de Paris, leur relation de travail était amusante et aguicheuse, et qu'il a mal interprété les signaux de la future héroïne de "Kill Bill", à l'époque.

Guillaume Scheunders

Nos partenaires