Le financement participatif pour restaurer la trilogie de Pagnol

29/12/14 à 17:09 - Mise à jour à 17:09

Source: Belga

La Trilogie marseillaise de Marcel Pagnol fera l'objet d'une restauration de grande ampleur. Pour trouver les fonds nécessaires, le petit-fils du cinéaste passe par le crowdfunding.

Le financement participatif pour restaurer la trilogie de Pagnol

La trilogie marseillaise sera rénovée pour les célébration du 120eme anniversaire de la naissance de Marcel Pagnol. © DR

En 2015, on célébrera partout en France, le 120ème anniversaire de la naissance de Marcel Pagnol. Pour l'occasion, sa Trilogie marseillaise, pièce majeure du cinéma des années 30, s'octroie un petit lifting. Une restauration des négatifs d'origine et une restauration numérique de Marius, Fanny et César sont prévues pour le courant de l'année prochaine. Elles permettront le retour des films dans les salles de cinéma, mais aussi, et surtout, les projections publiques prévues sur le vieux port de Marseille à l'occasion des célébrations.

Il y a cependant un hic. Selon l'AFP, chacune des pellicules a été endommagée par le temps: des taches de moisissures et des déchirures pour Marius, ou encore des collures endommagées pour la version longue de César. Quant à Fanny, le film est intouché depuis sa sortie en 1932. La restauration de ces oeuvres a déjà reçu les aides du Centre national du cinéma, d'Arte, du Fonds culturel franco-américain et de la Cinémathèque française. Mais, au vu des dommages, ces fonds ne sont pas suffisants.

Pour trouver les 50 000 euros manquants (par film), la société familiale, CMF-MPC, en charge des films produits et réalisés par Pagnol, a décidé de se tourner vers le public. C'est via la plateforme de crowdfunding française, ulule, que Nicolas Pagnol a décidé de procéder à cette levée de fonds. Le petit-fils du cinéaste a déjà récolté 49% du montant, à un mois de la fin de l'opération. Responsable des travaux de restaurations, il sera aidé dans sa tâche par Guillaume Schiffmann, chef opérateur des deux derniers films de Michel Hazanavicius, The Artist et The Search.

Dans le descriptif de sa levée de fonds, Nicolas Pagnol insiste sur l'importance du projet: " Plus qu'une restauration de films, il s'agit de sauver notre patrimoine cinématographique et de faire vivre l'oeuvre de Marcel Pagnol encore et pour longtemps, pour toutes les générations futures. Le nouveau support de la trilogie, un négatif 35mm polyester, va garantir une conservation optimale des pellicules et une durée de vie d'un siècle supplémentaire à la trilogie."

Nos partenaires